top of page

Rhums polynésiens

Présentation du Syndicat de Défense de l’Indication Géographique Rhum Agricole Polynésie française.


OBJET

Le Syndicat de Défense de l’IG Rhum Agricole PF réunit les acteurs de la filière canne à sucre / rhum et s’organise en trois missions :

  • la Défense de l’indication géographique Rhum Agricole PF et le respect du cahier des charges associé ;

  • le Développement Responsable de la filière canne à sucre / rhum pour garantir à l’ensemble des acteurs une rentabilité pérenne de leur activité. Le syndicat sera l’interlocuteur privilégié avec l’Etat et le gouvernement polynésien sur les questions fiscales et administratives ;

  • la Mise en Valeur du rhum agricole PF à travers les actions de promotion de ses membres.

Le syndicat est administré par le conseil syndical composé de :

  • David, Rony et Youk MOUX (Tamure Rhum)

  • Laurent MASSERON (Rhum T)

  • Christine MASSERON (Domaine Pari Pari)

  • Fabrice BAFFOU (Mana’o)

  • Marotea VITRAC (Ava Tea)

  • Jean-Michel MONOT (Hotu Fenua)

  • Etienne HOUOT (Manutea Tahiti)


GENÈSE DU SYNDICAT

C’est une règlementation européenne qui est à l’origine du syndicat. A ce jour, il n’est pas possible pour nos rhums polynésiens de prétendre à la mention « agricole » sur les bouteilles écoulées en métropole. Un rhum agricole est issu de la fermentation puis de la distillation de pur jus de canne à sucre.


Ce procédé est bien respecté par les 4 distilleries membres du syndicat. Toutefois, la mention « agricole » ne peut être utilisée que pour les indications géographiques d’un département français d’outre-mer ou de la région autonome de Madère (règlement UE 2019/787 du 17/04/2019). La mise en place d’une indication géographique en Polynésie française est donc nécessaire pour faire évoluer la règlementation.


C’est pour développer cette indication géographique que le syndicat a été créé.

ACTIONS DU SYNDICAT

  • Faire valoir la reconnaissance d’une IG

  • Rhum Agricole Polynésie française.

  • Développer la filière canne à sucre / rhum :

- Formation des agriculteurs professionnels.

- Accès aux terres domaniales et aides à la plantation.

- Interdiction d’importation de variétés de canne (loi de pays).

- Création d’un organisme de mise en commun de matériel et savoir-faire (CUMA).

- Mise en place d’une station génétique et collection variétale.

- Echange avec les pays voisins où la filière est structurée.

- Réforme des textes en vue de promouvoir la substitution des importations de mélasse par de la production locale.

- Accès à la défiscalisation locale des investissements sans seuil ni plafond.


Ces premières actions permettraient à moyen terme de promouvoir la biodiversité et la protection de l’environnement à travers le développement de la culture et du patrimoine. Une forme de spiritourisme pourrait voir le jour en Polynésie avec une « route du rhum » (à l’image de la route du Monoï) qui guiderait le visiteur des champs de canne jusqu’à sa transformation et sa valorisation en rhum.


 

Contacts

Syndicat de Défense de l’Indication Géographique

Rhum Agricole Polynésie française

BP 23 - Maharepa - 98728 Moorea


Président : Marotea Vitrac (m.vitrac@brapac.pf)

Vice-Président : Rony Moux (distilleriemoux@mail.pf)

Trésorier : Laurent Masseron (lmasseron@mail.pf)

Secrétaire : Etienne Houot (e.houot@rotui.pf)

 


LE RHUM MANA’O

peut se targuer d’être le fruit d’une aventure humaine, d’une passion, mais également le résultat d’une maitrise totale de la chaine de production. Il est issu de jus de cannes à sucre ancestrales fraichement coupées et délicatement pressées sur le lieu de récolte, ce qui en fait un produit rare et d’exception. Les rhums Mana’o Blanc 50%, Paille 43%, et Vieux 44,5%, comptent parmi les premiers rhums intégralement certifiés Bio au monde, et les premiers en Polynésie bénéficiant de la certification selon les normes Européenne et Pacifique. Au travers de ces grands rhums de dégustation, savourez le renouveau de la canne à sucre de Polynésie.


En Tahitien, Mana’o signifie « penser », « se souvenir », et résonne comme un hommage aux anciens et à la tradition.



LA DISTILLERIE MOUX

est une entreprise familiale créée en 1981 par David Moux. Elle produit et commercialise du jus de canne de canne à sucre, du rhum et des rhums arrangés sous la marque Tamure rhum.


C’est la plus ancienne distillerie de rhum de la Polynésie française. Tout a commencé en 1980, avec son premier fils soigné avec du jus de canne à sucre par sa belle-mère tahitienne. A ce moment, David décide de planter de la canne à sucre sur les pentes abrutes de Papeete. Après plusieurs années, il sélectionna soigneusement 3 types des cannes, après en avoir eu jusqu’à 17 variétés différentes pour ses jus et rhums. Il mettra plus de 40 ans avant de posséder une dizaine d’hectare et le matériel agricole à la fabrication du rhum. Après deux voyages initiatiques en Guadeloupe, à Marie Galante, dans la prestigieuse distillerie Bielle, il lance sa distillerie en 1991. Elle développe une gamme allant du rhum blanc au rhum vieux en passant par des rhums arrangés. Les punchs et liqueurs proviennent des fruits du fa’a’apu familial.


Ce sont des produits 100% locaux. Présente à l’export depuis 2017, la distillerie a remis au goût du jour l’un des produits phares de ses débuts, un rhum blanc de dégustation, en double distillation. Un métissage entre les rhums et les eaux-de-vie, alliant le parfum de la canne et la rondeur du coeur de chauffe.



MANUTEA TAHITI

voit le jour en 1984 et fabrique alors des eaux-de-vie d’ananas, de gingembre et d’orange. Partageant le même site de production que la société Jus de Fruits de Moorea, bien connue des Polynésiens pour ses jus Rotui, Manutea Tahiti n’a de cesse d’explorer les saveurs tropicales offertes par une nature préservée et généreuse. C’est en 2015 que le rhum pur jus de canne Manutea Tahiti est lancé sur le marché polynésien. Plébiscitée localement et en France métropolitaine à travers une dizaine de distinctions, gage de qualité, la gamme se décline en 10 références (blanc, élevé sous bois et vieux) et n’a de cesse de s’agrandir pour satisfaire des consommateurs de plus en plus exigeants. La prochaine étape est celle du développement de l’agriculture biologique sur l’île soeur.


Une première récolte a eu lieu au mois d’avril et devrait se conclure par l’embouteillage du premier rhum blanc agricole 100% made in Moorea (mise sur le marché prévue en septembre 2021).



PARI PARI

est un petit domaine familial situé sur l’île de Tahaa, depuis 2005. Les plantations du domaine sont principalement situées dans le nord de l’île, la distillerie artisanale et le chai de vieillissement sont situés face au lagon et à Bora-Bora, dans la baie de Tapuamu.


Afin de préserver notre écosystème, nous pratiquons l’agriculture extensive, dans le respect de la nature et de l’environnement. Nos cannes à sucre sont récoltées manuellement, le jus de canne en est extrait puis fermenté et distillé en alambic dans la plus pure tradition. Les variétés anciennes O’Tahiti nous offrent une belle palette d’arômes très fleuris et fruités, rivalisant avec les meilleurs rhums agricoles. Forts de nos terroirs et de notre savoir-faire, nos rhums T sont régulièrement médaillés d’Or au Concours Général Agricole à Paris.


Soucieux de la préservation de notre environnement, nos moyens mis en oeuvre ont été récompensés en 2020 par le Challenge d’or Fenua Durable.




Vous souhaitez en savoir plus ?

Dossier à retrouver dans votre magazine Tama'a #19 - août 2021


Comments


bottom of page