Havaiki Nui Va’a 2018, que la fête soit totale !

Texte : Patrick Seurot - Magazine InstanTANE #03 - octobre 2018

Les préparatifs pour la plus grande course annuelle de va’a débutent. Que dis-je “ la plus grande course ” : l’incontournable événement international dont tous les Polynésiens peuvent être fiers. Elle aura lieu cette année du mercredi 31 octobre au vendredi 02 novembre 2018. Tout le monde l’attend.


Le mercredi 31 au matin, dans le lagon de Huahine, alors que tous les V6 seront en ligne, aurons-nous la chance d’être salués, comme en 2007, par une baleine et son petit ? Hommage à la vie sauvage de Moana. Parlons-en, justement. Combien de temps pourrons-nous encore vivre ces moments forts dans le lagon et rejoindre les îles à bord de nos embarcations traditionnelles, même si elles sont désormais faites de résine et non de pièces de bois ? Combien de temps avant de voir des plastiques flotter, non pas comme aujourd’hui en petit nombre, mais en plaques immenses, terribles, étouffantes et épaisses ? Notre pollution est une arme dangereuse, une lame parfaitement aiguisée qui nous tue lentement, sans qu’on la sente encore. Je ne résiste pas à citer Talleyrand, célèbre homme politique français du premier tiers du 19e siècle : “ On peut tout faire avec des baïonnettes, sauf s’asseoir dessus ”. Que faisons-nous avec l’environnement, sauf à le polluer ? De belles initiatives naissent, ici et là. Le gouvernement en soutient certaines. Il faut toutes les soutenir.


Et si possible, cesser les grandes envolées lyriques, comme celles de certains maires ces dernières semaines qui, lors de leur congrès, affirment la main sur le cœur que l’environnement dans leur commune est une grande préoccupation…

Ah bon ? Mais dans quelle commune alors des poubelles de tri ont-elles été installées ? Où ? Quel silence. Alors, à quoi ça sert que les profs, les associations ou Fenua Ma se décarcassent depuis tant d’années pour changer les mauvais gestes, les mauvaises habitudes et les fausses idées des futures générations ? Ah ben oui, mais on n’a personne pour les ramasser. Et bien mettez en place un service de ramassage. Installez partout des poubelles où deux bacs coexistent. Chassez les mauvais trieurs, gentiment d’abord, puis comme partout ailleurs dans les grandes métropoles, à coups d’amendes. Il ne s’agit pas d’un coup de gueule ni d’un ras-le-bol : il s’agit d’un avertissement. Nous n’avons pas le choix. Vous le lirez dans ce magazine et le suivant, car l’idée n’est pas de moi*, loin s’en faut, même si j’en partage l’âme et l’essence : la Polynésie française doit s’engager dans le développement durable d’une manière pleine et entière.


Le “Sustainable” est l’avenir et notre fenua doit en être le phare. Pour que l’on puisse encore longtemps plonger sa rame dans une eau belle, transparente, croiser une tortue ou une raie. Pour que la fête soit belle, pleine, totale.


TAHITI MAGAZINES

  • Facebook - White Circle
  • Blanc Icône Instagram

©2019 Agence SMILE. - www.agence-smile.com

Contact Info

Agence SMILE - Tahiti Magazines

BP 4099 - 98 713 Papeete  - Polynésie française

Par mail :     |     DIRECTION       |       STUDIO       |

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et d'améliorer l'expérience de nos utilisateurs. En savoir plus