top of page

La méthode JMV

Accompagner l’auto-guérison du corps et de l'esprit


Le corps est un ami précieux qui nous parle à tout moment… mais encore faut-il connaître son langage pour se guérir d'un problème physique ou émotionnel. C’est ce qu’enseigne et pratique Jean-Marc Vergnolle, thérapeute et créateur de la méthode JMV, venu à Tahiti pour former de futurs praticiens.


Une première à Tahiti

Du 7 au 13 avril 2023, à Papeete, 20 stagiaires se sont formés sous la guidance alerte et bienveillante de Jean-Marc Vergnolle et de Patricia Chaumet. Ancienne praticienne de la méthode JMV, Patricia organise les formations de Jean-Marc et, habitant à Tahiti, elle l’a naturellement assisté lors de cette première édition polynésienne.

Le programme est dense, complet mais facilement intégré car la théorie est aussitôt mise en pratique. Les stagiaires apprennent à déprogrammer le corps des allergies, intolérances alimentaires, à trouver et libérer les émotions refoulées, éliminer les traumatismes de toutes sortes dont les troubles émotionnels, libérer des dépendances et addictions (tabac, alcool, sucre …). Cela paraît miraculeux, presque trop et pourtant… ça marche !


Innover pour se soulager des douleurs

J’ai trop longtemps souffert d’allergies sévères, du syndrome de Raynaud, de rhumatismes articulaires aigus déformants et autres troubles, raconte Jean-Marc Vergnolle. Lors de mon service militaire, je suis passé entre les mains de nombreux médecins et psychiatres, psychologues. En vain, j’avais toujours autant de pathologies invalidantes. Alors j’ai fait ma vie, devenant ostéopathe, puis médecin en médecine traditionnelle chinoise, acupuncteur. Je n’ai eu de cesse de me former pour apporter toujours plus à mes patients, souhaitant les soulager de leurs maux.


Mais Jean-Marc sent une limite, une frustration grandissante : ce n’est pas suffisant. Il veut remonter à l'origine des troubles pour les supprimer durablement, pas seulement les éloigner temporairement. Alors, comme un chercheur, il invente, innove, procède par tests et erreurs sur lui. Par transfert d’énergie sur sa collègue kinésithérapeute de l’époque, il s’auto-soigne et… guérit de ses maladies avec lesquelles il vit depuis l’enfance ! La méthode JMV est née.

Depuis 20 ans, Jean-Marc Vergnolle accompagne avec succès des personnes dans leur processus de guérison. Mais alors, comment ça marche ?


Interroger le corps

Grâce à des tests neuromusculaires, le (ou la) thérapeute JMV va chercher la cause d’une maladie, d’un inconfort physique ou émotionnel, selon ce qui amène la personne à consulter. Tel un détective, il investigue en interrogeant le corps qui parle le langage de la vérité. Les tests neuromusculaires permettent d'identifier avec certitude l’origine du problème car le système nerveux réagit directement aux substances, maladies ou événements testés par le praticien. La tension au niveau du bras le renseigne précisément : lorsqu’elle baisse, même si la personne veut résister, c’est que l'on est sur une bonne piste ! On peut alors creuser en posant des questions plus précises. Par exemple, si la tension dans le bras diminue lorsque Jean-Marc Vergnolle questionne sur les virus, il en passe en revue les différents types pour trouver celui qui perturbe l’organisme de la personne venue en consultation. L’investigation, chercher la cause d’un ou de plusieurs problèmes, c’est ma partie préférée, s’amuse le thérapeute. C’est vraiment exaltant car c’est un défi intellectuel à chaque fois. Pour y arriver, il faut bien évidemment écouter le corps de la personne, mais aussi lui porter une écoute bienveillante et attentive tout au long de la consultation. Je dois rester alerte aux mots répétés, aux mouvements involontaires, aux regards…


"Le corps parle, il a son langage."


Lors de la formation à la méthode JMV qu’il dispense en Belgique, France, Suisse et maintenant à Tahiti, Jean-Marc Vergnolle apprend aux futurs praticiens à dialoguer avec le corps, à identifier le “oui” et le “non”, à retrouver la source d’un dysfonctionnement (structurel, émotionnel, nutritionnel ou énergétique) pour en libérer le patient.


Jean-Marc Vergnolle est venu former 20 stagiaires à sa méthode en avril 2023. Une première réussie qui appelle à d’autres formations.


Déprogrammer et reprogrammer le cerveau

“J’ai parfois des poussées de boutons de fièvre c’est vrai”, dit la personne allongée sur la table, tandis que le thérapeute lui demande confirmation de ce que le corps a révélé. Comme il est en formation, Jean-Marc Vergnolle explique la situation en détails aux 20 stagiaires présents : je passais en revue les virus pour savoir si l’un d’eux la parasitait toujours. Son corps a réagi au virus de l’herpès, d’où ma demande de confirmation car nous n’avions pas évoqué cela en début de séance. Je vais donc pouvoir agir dessus.

Et c’est ce qu’il fait. En suivant le protocole qu’il a mis au point il y a une vingtaine d’années, il déprogramme le cerveau et le reprogramme dans la foulée. Il termine en vérifiant que la reprogrammation a bien été enregistrée par le corps de la personne grâce aux tests neuromusculaires, puis la séance continue jusqu’à avoir passer en revue tout ce qui entrave le bien-être de celle-ci. La reprogrammation demeure une étape cruciale puisqu’elle assure la pérennité du soin.


Une méthode douce et non-invasive

La méthode JMV est un excellent outil thérapeutique : elle est douce, non-invasive, rapide et percutante. Elle permet une auto-guérison du corps et de l'esprit, se montrant redoutablement efficace contre les intolérances alimentaires, les addictions, troubles émotionnels, candidose, surpoids et allergies. La méthode fonctionne autant sur les adultes que sur les enfants.


À Tahiti, Anne Cornette de Saint Cyr, praticienne certifiée JMV qui s'était formée sur une année auprès de Jean-Marc Vergnolle, reçoit une enfant de 8 ans pour des allergies. La séance dure 45 minutes en moyenne pour les enfants, 1h30 pour les adultes. Anne commence sa consultation en interrogeant autant l'enfant que son parent pour cibler les troubles physiologiques qu'il serait bon de lever, en plus des allergies de la sphère ORL qui amène la famille. Une fois qu’elle estime avoir obtenu les informations nécessaires, elle invite sa jeune patiente à s’allonger sur la table de soins. Débute alors la roue des méridiens, qui permet de tester la bonne connexions des 14 méridiens majeurs. À ce stade, la praticienne JMV les harmonise si elle constate un blocage. Viennent ensuite les tests neuromusculaires : Anne Cornette de Saint Cyr, attentive et douce, questionne le corps de sa patiente pour vérifier les perturbations physiologiques et, au besoin, émotionnelles. Puis elle déprogramme et reprogramme le cerveau en respectant les capacités de la jeune personne. Car ces deux dernières étapes peuvent fatiguer puisqu’elles sont des mouvements oculaires : on suit le trajet protocolaire de la main du thérapeute.

En fin de séance, tout est à nouveau vérifié pour s’assurer de la bonne réinformation du cerveau.


Le public est composé à 80 % de femmes, qui désirent s’auto-guérir, aider leur entourage ou devenir praticiennes JMV.


L’après-soin

Certaines personnes peuvent ressentir de la fatigue, d’autres non. Il est conseillé, pendant 24h, d’éviter les substances pour lesquelles des reprogrammations ont été faites. Par exemple, si le thérapeute a travaillé sur des intolérances au sel et au gluten, le patient ne consommera rien de salé ni contenant du gluten dans les 24 heures suivant le soin afin d’aider le cerveau à assimiler les nouvelles informations.


Pour que les reprogrammations du cerveau soient effectives dans la durée, il est évident que des prises de conscience et des changements d’habitude sont à instaurer. Si l'on consulte pour une intolérance au sel, que l’on en est libéré, mais que l’on en consomme ensuite en quantité (chips, plats sur-salés ou préparés industriellement…) le corps ne pourra prendre en charge cette surcharge qui menace son équilibre et fonctionnement.


Le corps est à respecter. Nous devons en prendre soin et aller vers des habitudes de vie qui soutiennent son fonctionnement optimal et harmonieux.

Aucune thérapie ne peut être une solution miracle ne requérant investissement personnel et compréhension des mécanismes ayant conduit au déséquilibre.


La déprogrammation et reprogrammation du cerveau se font selon un stricte protocole de mouvements oculaires.


Une formation en 2024 ?

Lors de sa venue à Tahiti, Jean-Marc Vergnolle a formé 20 stagiaires durant 56 heures intenses et transformatrices car, lorsque l'on se forme à la méthode JMV, on l’expérimente et se libère en même temps. En général, mes formations sont composées à 80 % de femmes, mais elles s’adressent autant aux hommes qu’aux femmes. Mon souhait est de former un maximum de personnes à la méthode JMV car elle est vraiment libératrice. Tous les stagiaires ne terminent pas thérapeutes, certains viennent simplement pour eux, pour aider leur entourage. Ceux qui désirent en faire une activité professionnelle sont référencés sur le site dédié à la méthode JMV, après validation, ce qui permet aux futurs patients de trouver un thérapeute certifié près de chez eux.

Une première formation en 2023, et une prochaine en 2024 pourraient voir le jour. Les stagiaires de la promotion 2023, qui sont désormais aptes à appliquer la méthode, pourraient compléter leurs connaissances s'ils en ressentaient le besoin, aux côtés de la nouvelle promotion qui verrait le jour, toujours dans l’optique de rétablir l'équilibre énergétique, de libérer le corps de ses blocages et de redonner à l’organisme son plein potentiel.


 

Programme de la formation

La formation à la méthode JMV comprend autant de pratique que de théorie :

  • Connaître les principes de base de la méthode, apprendre à questionner le corps, à déprogrammer et reprogrammer

  • Étudier les principes de l’énergétique de la médecine traditionnelle chinoise tels que l’harmonisation des méridiens, la levée de blocages conscients et inconscients.

  • Tester et corriger les déséquilibres physiologiques en faisant la distinction entre intolérances, allergies et discordances

  • Tester et corriger les carences énergétiques

  • Étudier les besoins affectifs fondamentaux et transformation des croyances psychologiques

  • Méthode de décodage et d’approfondissement des peurs et des croyances

  • Séances et certification

  • Révision et complément de Méthode JMV


Les enfants sont particulièrement réceptifs car ils n’ont aucun a priori, ce qui rend la méthode encore plus spectaculaire.





Vous souhaitez en savoir plus ?

Dossier à retrouver dans votre magazine Tahiti Wellness

Comentários


bottom of page