top of page

La chiropraxie, remonter à l'origine de la douleur

La chiropraxie est une profession de santé manuelle holistique très efficace. Bien connue des systèmes médicaux anglophones, elle acquiert de plus en plus de renommée à Tahiti et en France, notamment grâce à des professionnels passionnés qui vulgarisent leur métier, pour le bien-être de tous.


© Texte & photos : Valentine Livine


Il est possible d’entendre un bruit de craquement lorsque l’on reçoit des soins chiropratiques. Ce phénomène naturel s’appelle “la cavitation”.


LA CHIROPRAXIE, EN BREF ! La chiropraxie consiste en la prévention, le diagnostic et le traitement des pathologies mécaniques de la colonne vertébrale en particulier, et de l’appareil locomoteur en général. C’est-à-dire qu’un chiropracteur travaille autant sur les articulations et vertèbres que sur les muscles et tissus mous, autant sur le dos que sur l’ensemble du corps, explique Teiva Livine, chiropracteur.


Le fondement de la profession repose sur l’intégrité du système nerveux central. Ce dernier passe dans les vertèbres, les articulations, irradie dans tout le corps, assurant la communication entre le cerveau et l’appareil locomoteur. Lorsqu’une vertèbre ou une articulation se déplace (soit vers l’avant, l’arrière ou de côté), elle comprime le nerf qui la traverse, entraînant douleur et inflammation, empêchant une communication efficace, un peu comme lorsque nous captons mal avec nos téléphones. Ce déplacement vertébral et/ou articulaire est appelé une subluxation.




Un chiropracteur travaille autant sur les articulations

et vertèbres que sur les muscles et tissus mous, autant sur le dos que sur l’ensemble du corps.





Le chiropracteur enlève ces subluxations grâce aux ajustements chiropratiques, gestes hautement techniques, qui sont des manœuvres douces et efficaces rétablissant la communication naturelle du système nerveux. Le corps fonctionne de nouveau à son optimum car, en corrigeant les subluxations vertébrales existantes, ces actes préviennent du même coup les problèmes de santé qui y sont associés.


La chiropraxie est une solution naturelle, saine et efficace, curative et préventive.

Le chiropracteur remonte à l’origine des troubles pour en soigner autant la cause que les symptômes. Cette perspective holistique transforme littéralement la vie des patients, offrant une philosophie entièrement nouvelle du bien-être. D’ailleurs, la chiropraxie est un mode de vie à part entière !



----------------------------------

Un chiropraticien vous avertira si votre régime alimentaire est néfaste, sans toutefois se substituer à un nutritionniste ou un diététicien.


Le système neuro-musculosquelettique C’est le terme phare des chiropracteurs ! Le système neuro-musculo-squelettique est simplement l’appareil locomoteur, à savoir la structure (le squelette), les muscles (l’assise et la force) et le système nerveux (le fameux “neuro”), qui transmet les signaux et ordres aux exécutants que sont les muscles. Quand un chiropracteur parle de troubles de l’appareil neuro-musculosquelettique, il parle de troubles sur l’appareil locomoteur à plusieurs niveaux : nerveux, musculaire et articulaire ou vertébral.

----------------------------------


QUAND ET POURQUOI CONSULTER ?

Le mieux est bien évidemment de faire des visites régulières d’entretien. Tout comme l’on emmène sa voiture au garage pour une révision, il est recommandé d’emmener son véhicule terrestre (le corps) faire sa révision chez un chiropracteur !


Nous nous connaissons : nous savons, nous sentons quand une subluxation est là. Consulter à la moindre tension ou gêne dans le corps évite à la situation d’empirer. Les soins sont alors plus rapides et indolores car nous aurons évité à certains de nos nerfs de s’enflammer.


La chiropraxie s’adapte à l’âge et à la condition de chaque patient. Elle peut même se pratiquer sur des nouveau-nés. La chiropraxie est un mode de vie facile à adopter, bien plus qu’une solution ponctuelle à la douleur.


Le corps est une machine merveilleuse.

En cas de blocages, il va chercher par tous les moyens à rétablir l’équilibre. C’est pourquoi nous avons l’impression que “c’est passé tout seul”. En réalité, notre corps a procédé à des réglages pour supporter la subluxation, mais elle est toujours présente, et nous nous sommes adaptés au déséquilibre. Un déséquilibre persistant, c’est une santé qui se dégrade à d’autres niveaux, lentement, mais sûrement, poursuit le chiropracteur.


LA FRÉQUENCE DES SOINS En 15 ans de métier, je peux dire que la fréquence des soins s’évalue vraiment au cas par cas. Dans l’exercice de ma profession, je peux avoir besoin d’aider une personne en l’ajustant à des intervalles rapprochés au début, avant de pouvoir les espacer pour s’orienter vers des soins de maintenance plutôt que curatifs, précise Teiva. Avec des patients ayant adopté le mode de vie chiropratique, les visites sont ponctuelles car le corps, compris, est entendu au quotidien. La fréquence des soins est donc variable en fonction de l’état de santé et de douleurs dans lequel on vient consulter, de notre passif et de notre façon de gérer notre vie (émotions, travail, posture...).

La santé, un cheminement, pas un miracle. La majorité des patients attendent un soulagement immédiat et définitif. Pourtant, la santé (sa conservation) est un processus continu et fluctuant au long d’une vie, qui demande de se responsabiliser.

Vous devez être conscient de ceci : votre bien-être, aussi bien physique que psychologique, vient uniquement de vous. Moi comme tous les autres accompagnants de santé (médecins, kinés, psychologues, nutritionnistes...) sommes uniquement des aides sur votre parcours, des facilitateurs.


Le corps, soumis à de nombreuses influences, fluctue en permanence. Il est donc normal qu’il ait besoin de soins réguliers.

Les soins de chiropraxie sont incroyablement efficaces, d’autant plus si vous avez conscience que vous êtes acteurs et responsables de votre santé. C’est un travail d’équipe entre le patient et le praticien, poursuit le chiropracteur. Si vous entretenez les habitudes de vie qui vous ont amené au mal-être, aux subluxations vertébrales, alors je vous reverrai très souvent dans mon cabinet... et ce n’est pas mon intention !


Mon but est de vous permettre de vivre librement, consciemment, aisément avec votre corps.

Aimez-vous, écoutez-vous, osez embrasser les habitudes de vie qui sont justes, bonnes et nourrissantes pour vous. La nature et le corps humain sont faits pour l’harmonie et le bien-être. Les chiropracteurs souhaitent amener leurs patients vers le mode de vie chiropratique tant il est naturel, intuitif et sain.


----------------------------------


Le bruit de craquement lors de l’ajustement ! Il est possible d’entendre un bruit de craquement lorsque l’on reçoit des soins chiropratiques. Les patients pensent à tort qu’il s’agit de leurs os qui craquent. Il n’en est rien, aucun os ne frotte ou ne craque. Ce phénomène naturel s’appelle “la cavitation”. Elle est créée lors de l’ajustement par la libération des gaz présents à l’intérieur des articulations (azote et gaz carbonique). Quand les os s’écartent, l’espace synovial s’agrandit, la pression chute, les gaz dissous s’échappent. La cavitation est comparable au “pop” que l’on entend à l’ouverture d’une boisson gazeuse !



Le corps, soumis à de nombreuses influences, fluctue en permanence. Il est donc normal qu’il ait besoin de soins réguliers.


----------------------------------


LA CHIROPRAXIE À TAHITI

L’île compte 9 chiropracteurs, de quoi trouver son bonheur pour améliorer sa santé !


Pour centraliser des informations sur la profession, se regrouper pour devenir plus forts, se faire connaître et reconnaître, ils ont créé le Syndicat des chiropracteurs de Polynésie française (SCPF). Tahiti compte 4 chiropracteurs femmes et 5 hommes. Chacun a son style et ses méthodes car, lors des études, plusieurs techniques d’ajustements sont enseignées. Chaque chiropracteur adopte la ou les techniques qui lui permettent la plus grande efficience, ce qui explique les protocoles de soins différents ou communs entre les praticiens.


Les chiropracteurs exerçant à Tahiti sont des professionnels passionnés qui vulgarisent leur métier pour faire connaître le mode de vie chiropratique qui, une fois adopté, préserve la santé et amène à la penser globalement, en lien avec tout ce qui nous entoure et se vit en nous. Chercher l’origine d’un trouble plutôt que juste en soigner les symptômes, prévenir plutôt que guérir... c’est ce que font les chiropracteurs partout dans le monde, et aussi ici !










Une colonne vertébrale alignée et en bonne santé est la base du mode de vie chiropratique












Des études standardisées, un atout puissant

Les chiropracteurs sont les seuls étudiants d’une profession de santé manuelle à bénéficier de la même formation partout dans le monde. C’est un atout puissant qui garantit la qualité de l’enseignement et des connaissances médicales des docteurs en chiropraxie, conférant à la profession une cohésion et une cohérence profondes. Les études, standardisées mondialement, couvrent 5 500 heures de cours pratiques et théoriques sur 5 à 6 années. Les aspirants chiropracteurs étudient l’anatomie, la physiologie, la radiologie, la pharmacologie et bien d’autres matières. Ils passent leurs deux dernières années en clinicat et doivent rendre un master en recherches chiropratiques. Les études sont validées par l’obtention d’un diplôme de docteur en chiropraxie, diplôme international permettant d’exercer partout dans le monde.


Le sport est un des éléments-clés du mode de vie chiropratique.


Origine de la chiropraxie

La chiropraxie est née aux États-Unis en 1895 grâce à deux hommes : Daniel David Palmer, le thérapeute, et Harvey Lillard, le patient. D.D. Palmer est un érudit passionné de sciences. Pendant de nombreuses années, il étudie le corps humain pour y déceler la cause des maladies. Il cherche à comprendre pourquoi des personnes vivant dans le même environnement, exerçant les mêmes activités, ont des états de santé différents.

Harvey Lillard, lui, est sourd depuis 17 ans, depuis un faux mouvement accompagné d’un craquement dans le haut du dos. Lorsqu’il consulte D.D. Palmer en 1895, ce dernier découvre une “bosse” dans son dos, indiquant qu’une vertèbre est mal positionnée. Par un ajustement chiropratique, un mouvement rapide appelé thrust, il repositionne la vertèbre de Mr. Lillard. Instantanément, il recouvre sa mobilité et, en quelques jours, il retrouve l’ouïe.

Grâce à ses recherches et à la guérison de Harvey Lillard, D.D. Palmer associe l’origine des maux à un dysfonctionnement de la colonne vertébrale, comprenant qu’une baisse d’influx nerveux dans les organes entraîne une baisse de fonction et de vitalité dans le corps. Sa découverte l’amène à créer une nouvelle forme de soins : la chiropraxie, s’appuyant sur les connaissances anatomiques et neurologiques de l’époque et dotée d’une forte philosophie vitaliste.

Il fonde en 1897 une école qui prendra ensuite le nom de “Palmer College of Chiropractic”, célèbre collège de chiropraxie qui existe encore à Davenport.


VOUS AUSSI, ADOPTEZ LE MODE DE VIE CHIROPRATIQUE La chiropraxie est un mode de vie facile à adopter, bien plus qu’une solution ponctuelle à la douleur.


Si vous souhaitez en savoir plus, retrouvez cet article sur le site TAHITIMAGAZINES.COM, à l’onglet Tahiti Wellness





Vous souhaitez en savoir plus ?

Dossier à retrouver dans votre magazine Tahiti Wellness #05 - décembre 2022

Comments


bottom of page