top of page

Les fiançailles... incontournable ?

À quoi servent les fiançailles ? Comment procéder ? Et, plus simplement, qu’est-ce que c’est ? Pas de panique, nous vous disons tout, ou du moins le maximum de ce qu’il y a à savoir !


© Texte : Valentine Livine - Photos : Loreleï Quirin



Tombées en désuétude un moment, notamment lors de la période post soixante-huitarde, les fiançailles ont à nouveau le vent en poupe depuis quelques années. À quoi doit-on ce succès ? Sûrement aux séries ou films romantiques qui mettent l’accent sur LE moment-clé dans un couple : la demande en mariage.


C’est quoi les fiançailles ?

Les fiançailles sont l’étape de prémariage. Elles commencent par la fameuse demande en mariage qui peut se révéler romantique, discrète, médiatisée ou spontanée. Une chose est sûre, elle sera mémorable !

Traditionnellement, l’un, genou à terre, fait sa demande à l’autre en exhibant courageusement et fièrement une bague. Mais, honnêtement, cette demande sera tout aussi belle tant qu’elle sera vibrante de sincérité et d’authenticité. En 2023, hommes comme femmes peuvent demander à leur partenaire de les épouser.

Les fiançailles demeurent, tant qu’elles sont consenties et non arrangées, un moment de bonheur. C’est aussi l’occasion pour certains discrets d’officialiser leur relation ou de présenter les familles.


Tombées en désuétude un moment, notamment lors de la période post soixante-huitarde, les fiançailles ont à nouveau le vent en poupe depuis quelques années. À quoi doit-on ce succès ? Sûrement aux séries ou films romantiques qui mettent l’accent sur LE moment-clé dans un couple : la demande en mariage.


Durée des fiançailles

De nombreux facteurs entrent en compte dans la durée des fiançailles : les envies personnelles, l’organisation du mariage, le budget…

Se fiancer reste une promesse publique de vie à deux, un statut de prémariage. S’il est communément admis qu’elles durent entre 6 mois à un an avant le mariage, il est des couples qui resteront fiancés sans jamais se marier. En revanche, lorsqu’on se marie, on est forcément fiancés car, légalement, dès que les démarches administratives sont lancées, les partenaires en obtiennent le statut.


Si les fiançailles n’ont pas de valeur juridique, elles n’en restent pas moins un engagement moral.

Ainsi, en cas de rupture, celui qui rompt l’engagement est tenu d’indemniser l’autre si des frais ont été engagés, tels que les dépenses dans la préparation du mariage, par exemple.



La bague, tout un symbole

L’origine de la bague de fiançailles remonte à l’Antiquité. Elle était le signe que la dot était payée, officialisant la promesse du mariage. Le choix d’un anneau comme gage d’amour est un puissant symbole : sans début ni fin, il représente l’amour éternel.


En France, traditionnellement, la bague de fiançailles se porte à l’annulaire droit, pour passer sur l’annulaire gauche après le mariage. Et si l’on porte son alliance à la main gauche, c’est encore à la période antique qu’on le doit. On pensait alors que l’annulaire était directement relié au cœur.


Aujourd’hui, la bague fait toujours partie du rituel et peut représenter une somme importante, voire considérable ! Sa valeur pécuniaire dépend du budget de chaque couple et de la puissance symbolique de l’anneau.


Acheter ou transmettre ?

C’est en général la personne effectuant la demande en mariage qui achète la bague de fiançailles. Son budget et l’importance qu’elle accorde à ce bijou guideront son achat. Mais on peut également choisir de transmettre un anneau familial qui aura traversé les époques et sera chargé émotionnellement.


Et si on changeait ?

Il se peut que les partenaires choisissent de laisser les anneaux de côté. Après tout, la bague de fiançailles étant avant tout un symbole d’amour, chacun est libre de le représenter selon ce qui a du sens pour lui : un autre bijou, un engagement matériel, un cadeau de valeur... ou pourquoi pas un tatouage !


Des fiançailles, ça se fête ?

Si des fiançailles, a priori, on n’en vit qu’une fois dans sa vie, il n’y a plus de règles pré-établies. Alors certains couples choisissent d’organiser une belle fête ou de célébrer en toute intimité cette étape dans leur vie à deux. Pour d’autres, ce sera l’occasion d’un repas entre les familles pour commencer à organiser le mariage.



La célébration des fiançailles reste souvent corrélée avec la culture et la religion du couple.


L’annonce

Là encore, c’est à chaque couple de décider comment annoncer ses fiançailles. Généralement, les futurs mariés avertissent directement leur cercle proche et laissent le bouche-à-oreille faire son œuvre ! D’autres optent pour des faire-part ou une annonce sur les réseaux sociaux.



on évite :

  • De cacher la bague dans un verre au restaurant ou dans l’assiette. Rien de tel pour la perdre ou l’avaler !

  • La demande en public si votre partenaire est plutôt discret. Cela pourrait s’avérer plus gênant qu’autre chose.

  • De faire une demande alors que le couple va mal.

  • D’attendre une réponse immédiate. Parfois, certaines personnes ont besoin de plus de temps que d’autres, surtout si vous n’aviez jamais discuter ensemble de mariage.


Vous l’aurez compris, les fiançailles, c’est un peu comme on veut, quand on veut et si on veut !



Dossier à retrouver dans votre magazine Here #01

Comments


bottom of page