top of page

Tech4Islands, les lauréats

Tech4Islands est un concours des solutions innovantes pensées par et pour les îles, en faveur d’un développement plus autosuffisant, écoresponsable, durable et résilient.



Il a été lancé en 2019 pour la première fois. Déjà, le succès était au rendez-vous puisque 66 candidatures provenant de 10 pays avaient été déposées. Par ailleurs, des soutiens d'envergures ont rejoint l'aventure comme la fondation Solar Impulse de Bertrand Piccard, c'est tout naturellement que la French Tech Polynésie réitère l'opération.


Bioceanor remporte le Grand Prix Tech4Islands Awards 2019 et LeadBees le Prix Spécial Outre-mer 2019 by Tech4slands Awards.


Bioceanor est une start-up basée à Sophia-Antipolis (France) qui a mis au point une station météo sous-marine connectée pour suivre la qualité de l'eau en temps réel et par prédiction. Baptisé AquaREAL et autonome en énergie, son dispositif, fixe ou flottant, est doté de capteurs qui évaluent la qualité de l’eau selon plusieurs paramètres : d’un côté, les propriétés physico-chimiques de l’eau, à savoir la quantité d’oxygène, le pH, la turbidité et la salinité ; de l’autre côté, la qualité microbiologique de l’eau, dont l’évaluation nécessite habituellement des prélèvements et des analyses en laboratoires. Ces dispositifs sont en cours de test dans le lagon de Moorea.


LeadBees est une solution de ruches connectées qui permet une gestion à distance des abeilles, de leur production. Cela permet aussi de lutter contre les maladies. Des capteurs sont installés dans les ruches pour mesurer la température, l’humidité, le poids, ainsi que toutes les données essentielles pour mieux comprendre et analyser l’activité des abeilles. Directement renvoyées sur une plateforme dans le Cloud, elles sont restituées en live sur un écran. 


Parmi les douze lauréats 2020 se trouvent deux projets polynésiens dont Med.i.can. Les lauréats seront récompensés en février 2021.

Med.i.can est une sorte de dispensaire ambulant. Concrètement c’est un container équipé en télémédecine et autonome en énergie. Le concept répond ainsi aux problématiques d'évasan, permettant de projeter n'importe quel taote spécialisé sur les îles les plus reculées. Le projet est porté par Fenua Medex et la société 'Airaro. 


 

Tahiti Nui Fortress, le datacenter polynésien

Le premier datacenter de Polynésie française est Tahiti Nui Fortress à la Papenoo. Il a été ouvert en 2016 et est le fruit d’un partenariat entre Tahiti Nui Telecom (TNT, filiale du groupe OPT) et la société hawaïenne DRFortress. Il suit la norme Tier3+. Il se trouve au sein d’un site sécurisé qui abrite l’atterrage du câble Honotua. C’est l’outil central de la souveraineté numérique qui propose aux entreprises et institutions des services d’hébergement sécurisé de leurs systèmes informatiques directement sur le territoire.

Il compte 2 salles privatisées et 1 176 unités de rack.

En 2019, une convention a été signée avec les communes de Papeete, Pirae et Faa’a pour l’accueil de leur système de secours. Des sociétés comme BDO, la Banque de Tahiti ou bien encore Technology shared services Pacifique (prestataire informatique pour la Banque de Tahiti) lui font confiance.

 



Vous avez aimé cet article ?

Vous souhaitez découvrir l’intégralité du guide Fenua Ananahi ? Cliquez ICI

Comments


bottom of page