top of page

Ben Thouard au cœur de la mythique vague de Teahupo'o

© Texte : Valentine Livine - Photos : Ben Thouard


Dans sa bulle sous-marine, Ben Thouard capte l’énergie de l’eau comme personne. Du photojournalisme à l’édition de son deuxième ouvrage Turbulences, nous sommes les témoins de son évolution, de sa fascination pour l’eau dont il nous révèle la structure, la beauté, la puissance.


Ben Thouard, surfeur, artiste, photographe professionnel passionné par l’eau, vit à la Presqu’île de Tahiti depuis 14 ans.


J’ai commencé par enlever le surfeur du cadre pour shooter uniquement la vague.

SURFEUR PHOTOGRAPHE Sur l’eau et sous l’eau depuis toujours, Ben Thouard s’initie au surf, à la planche à voile et aux sorties en voilier dès l’enfance. La photographie vient le chercher à l’adolescence, lorsqu’il trouve un vieil appareil photo dans le grenier. Le bac en poche, il monte à Paris démarrer une école de photographie qu’il ne termine pas, préférant s’envoler à 19 ans pour Maui, à Hawaii, immortaliser des planches à voile. Grand bien lui en a pris : sa carrière démarre. Je surfe, photographie, voyage aux quatre coins du monde 10 mois par an. Une vie exaltante de rencontres et de découvertes dont je savoure chaque instant. Mais je sens que, sur le long terme, ce mode de vie n’est pas viable pour moi, se souvient Ben. Lors d’un déplacement professionnel à Tahiti, je découvre Teahupo’o et, avant d’arriver au bout du chemin vers la plage, je sais que c’est là que je vais vivre.


ÉVOLUTION Les valises sont définitivement posées à la Presqu’île en 2008. Ben vit toujours de la photographie sportive, apprivoisant la mythique vague de Teahupo’o. Pendant 10 ans, il shoote, collecte des clichés tout en affinant son regard et sa compréhension du spot de surf. J’ai adoré faire du photojournaisme, mais à un moment, la dimension artistique m’a manqué. Je souhaitais plus de liberté dans la direction artistique de mes photos et, surtout, montrer toute la splendeur et la puissance de la mer.


Je passe ma vie sous l’eau, je suis fasciné par sa beauté, sa puissance, sa structure.


En 2012, Ben Thouard commence son voyage d’exploration intérieure avec une idée précise : montrer son métier de photographe, sa passion pour le surf et sa fascination pour l’océan sous un angle nouveau. J’ai commencé par enlever le surfeur du cadre pour shooter uniquement la vague. Je gardais mon travail pour moi, n’osant pas encore le dévoiler. Puis des retours positifs, des parutions et des partages de mes photos sont venus me conforter dans l’idée que mon projet avait du sens, raconte Ben. Surface est édité en 2018. Ce livre représente 4 an- nées de travail, un lien entre son métier de photographe de surf et ce vers quoi il tend désormais. Encore en transition artistique à l’époque, Ben Thouard amorce, avec Surface , un virage dans sa carrière.


“TURBULENCES” Le travail de production d’un livre, de la mise en page à la promotion et la distribution, tout séduit Ben Thouard. Aussi, après cet ouvrage, il se lance un nouveau défi : Turbulences.








Turbulences, le second ouvrage de Ben Thouard, est paru fin 2021 après 4 années de travail intensif et obsédant.







L’homme est prêt à se montrer totalement, à oser partager sa vision unique de l’océan, de l’élément eau avec le public. Ce regard sur l’eau, je me rends compte que je l’ai depuis petit. J’ai toujours été attentif à sa texture, sa puissance, son mouvement. Je ne le photographiais pas avant car je n’étais peut-être pas prêt, mais je le voyais ; ça fait partie de moi. Là encore, tout autant d’années de travail sont nécessaires à Ben pour réaliser son second ouvrage. J’ai shooté tous les jours pendant 4 ans. Souhaitant garder un regard libre et ouvert, je n’ai sélectionné aucune photo, me contentant de les stocker. Lorsque j’ai senti que le moment était venu, je suis passé à l’étape de la sélection, raconte- t-il. Sur 300 000 photos, il en sélectionne 500, puis se fait aider par son ami et collaborateur sur le livre pour n’en conserver que 75.


Le surfeur est là, mais en second plan, comme pour révéler ce qui compte vraiment : l’eau.


“COMME EN ÉTAT DE RELAXATION” Sous l’eau, je suis dans ma bulle. Lorsque je plonge et shoote, je suis dans un état de calme intense, proche de l’hypnose. C’est comme une relaxation profonde pour moi. C’est là que je suis réceptif, ou- vert et juste en émerveillement devant le spectacle qui s’offre à moi. J’hallucine de ce que je vois sous l’eau : la beauté dans l’instantanéité d’un mo- ment, ou au contraire sa répétition... Pour Ben, le bien-être et l’émotion sont au centre de sa pratique professionnelle. C’est d’ailleurs ce qui guide son œil sous l’eau, déclenche le doigt pour capturer l’instant, oriente le choix lors de la sélection des photos. Mon but, c’est vraiment de transmettre mon émotion, mon émerveillement et tout ce que je ressens quand je suis sous l’eau. Je souhaite que chacun puisse s’immerger, ressentir cette détente profonde et lais- ser l’émotion monter. Avec Turbulences Ben Thouard fait le choix de limiter le texte au maximum afin que prime l’interprétation du lecteur. Être sous l’eau, c’est merveilleux. Je me sens bien, en paix, totalement serein, communicant avec cette eau chargée de mana, ici à Teahupo’o.


Les vortex créés par la vague de Teahupo’o, visibles grâce au talent de Ben et à l’exceptionnelle clarté de l’eau. L’eau est vivante, vibrante, puissante.



TEAHUPO’O, UN SPOT UNIQUE Le lieu est juste incroyable car l’eau y est d’une telle clarté. Il y a peu d’endroits similaires au monde ! raconte Ben. La particularité de Teahupo’o réside dans le fait que la vague déferle directement sur le récif. Cette clarté exceptionnelle permet de vivre et de voir des images uniques. Dans des spots situés le long des côtes, lorsque la vague déferle, elle charrie du sable qui trouble l’eau. Ici à Teahupo’o, l’eau translucide permet aux professionnels qui, comme moi, sont placés au bon endroit au bon moment, sous la lèvre de la vague, de voir des vortex et la structure, la texture de l’eau. Ben Thouard ne se lasse pas de cette vague mythique, de ce spot unique, de capturer dans son objectif des trésors cachés aux yeux de la plupart des humains. Teahupo’o fascine autant sur la vague que sous la vague, offrant aux personnes aguerries ses splendeurs, suscitant de riches émotions.





Vous souhaitez en savoir plus ?

Dossier à retrouver dans votre magazine Tahiti Wellness #02 - mars 2022



Comentarios


bottom of page