top of page

Motu Omiro

Apataki la merveille des Tuamotu

© Texte : agence Smile - Photo : DR


Imaginez un chapelet d'îles basses que des dieux taquins auraient lancé sur le plus vaste océan de la terre ? Ces confétis composés de langues de terre, de sable, de cocotiers et d'une végétation endémiques rares sont un véritable paradis. Tout au plus, à une heure de vol de Tahiti. C'est un investissement qui sonne comme une promesse de paix et de bien-être que ce motu (îlot) Omiro, de l'atoll d'Apataki, considéré comme l'un des plus beaux lagons de Polynésie.



De gauche à droite : Carte des atolls des Tuamotu de l’ouest. Apataki est au coeur d’un réseau d’atolls, comme protégé par eux, qui a été appelé par les explotareurs européens le groupe Palliser. © Google map

Une langue interminable de sable pour une randonnée hors du temps, entre lagon, pique nique et rêverie…


Rangiroa est à une heure pile d’avion de Tahiti Faa’a. il faut ajouter 5 mn pour rejoindre Apataki. De là, vous montez dans votre bateau, amarré à côté de l’aéroport. Les moteurs rugissants, vous longez la côte sud de l’atoll jusqu’à un groupe de villas posées sur un motu baigné de soleil, d’eau turquoise et de sable blanc d’une finesse iréelle. Bienvenue chez vous, sur le motu Omiro, île d’Apataki au Tuamotu.


Apataki fait partie d’un groupe d’îles touristiques, avec Rangiroa bien sûr, le deuxième plus grand atoll du monde et dont le lagon, véritable mer intérieure, pourrait contenir l’île de Tahiti tout entière. Mais entre Rangiroa et Hao, deuxième grand atoll des Tuamotu, un chapelet absolument charmant d’atolls a été posé sur l’océan : Arutua, Kaukura et leurs fermes perlières, N’iau et sa fameuse huile vierge de coco, Aratika et Kauehi, berceaux de la plonge aux nacres au 19e siècle, Toau et son aspect sauvage et préservé, Fakarava bien sûr, avec ses plages de sable rose et ses sites fameux de plongée sous-marine, considérés par les amateurs comme « l’Everest » de la plongée sous-marine sur terre.


La propriété de 4,6 hectares est composée de six bungalows, dont un avec suite, de tous les équipements nécessaires à la vie quotidienne et d’une plage de sable blanc exceptionnelle.


UN ENVIRONNEMENT MAGNIFIQUE

Ce groupe d’atolls donne lieu à des escapades inoubliables, d’un motu à l’autre, aussi bien pour vous lorsque vous êtes en famille que pour vos invités ou les personnes qui loueront votre bien. Cette région est l’une des plus touristiques des Tuamotu et la demande en biens d’exception grandit chaque année.


Le motu Omiro a une superficie totale de 46 269 m2. Son voisin direct (juste au-dessus), d’une superficie de 27 000 m2, est également à vendre. Tous deux appartiennent au même propriétaire.


Le motu Omiro (bois de rose en reo māo’hi, la langue tahitienne, dont on retrouve nombre d’éléments communs avec les langues pa’umotu) a l’avantage d’être posé sur un platier corallen d’une largeur peu commune. Ce qui fait qu’il est, comme nombre de motu de Bora Bora, entouré d’une eau turquoise, de faible profondeur, sans toucher directement la barrière récifale en contact avec les assauts répétés de l’océan.

C’est un havre de paix, où les patates de corail sont des écrins de vie où des centaines d’espèces de poissons vivent et tournoient sans cesse, donnant lieu des à des découvertes étonnantes et à des sessions de pêche passionnantes.


PRÊT POUR ACCUEILLIR TOURISTES OU AMIS

Vous vivrez sur ce motu en totale harmonie avec l’environnement alentour, mais aussi en totale autarcie. Les installations regroupent en effet réserves d’eau douce, énergie solaire, bateau de déplacement lagonaire et plusieurs fare (maisons) d’habitations.

Un jardin potager (fa’a’apu) peut être aménagé, de même que des ruches à abeilles, qui raffolent des espèces endémiques des Tuamotu.

Cinq bungalows permettent d’accueillir vos amis ou les touristes si vous destinez cet investissement à un lodge touristique.

Tous sont meublés de façon très polynésienne, avec un jeu de couleurs et de motifs joyeux typiques des îles.

Un bungalow principal est équipé d’une suite avec salle de bain et baignoire.


Tous les bungalows donnent directement sur la végétation, la plage et le lagon.

Les bungalows sont tous équipés de chambres avec lit double, d’une salle de bain avec douche, et d’une décoration locale qui apporte à l’ensemble un vrai dépaysement.

Tout à droite : le motu photographié depuis l’ouest, où des couchers de soleil inoubliables sonnent l’heure de soirées interminables sous un ciel d’une rare pureté.



La carte de Apataki, avec les noms des principaux motu. Omiro se situe au sud-est (en bas à droite).

A l’ouest, le motu aéroport. Le lagon est poissonneux, notamment en raison de la passe qui renouvelle son eau et permet aux poissons de trouver leur alimentation.


Un motu de ce type, dans l’un des atolls les plus recherchés et les plus beaux des Tuamotu, est un bien rare, sans doute unique.

Un grand fare cuisine permet de préparer les repas et dîners des convives de façon discrète et confortable. L’ensemble de la logistique bénéficie de son côté d’un fare garage, où l’entretien de la propriété et tous les équipements sont disponibles.

Lorsque vous êtes absents durant une longue période, votre bateau vous dépose au motu de l’aéroport puis est ramené à côté de chez vous, au motu Tamaro, où une cale sèche a été montée, à quelques centaines de mètres du motu Omiro : pas de nuisance sonore, mais une activité de carénage, entretien et parking de bateaux de plaisance fort pratique.


Ce type de biens, dans un des atolls les plus recherchés des Tuamotu, proche de Papeete et qui bénéficie, depuis quelques semaines, de la fibre pour une connexion internet haut débit avec le reste du monde, est unique. C’est à ne pas manquer.


Les bungalows disséminés sur le motu Omiro, vus du ciel. Un parc photovoltaïque, un bateau de déplacement dans le lagon et tous les équipements nécessaires à la vie quotidienne et à l’accueil de résidents sont déjà sur place.


L’atoll d’Apataki accueille 1 vol par semaine de la compagnie Air Tahiti Nui, sur l’aérodrome situé à côté de la passe Haniuru (vent d’ouest aimé) et du village de l’île, Niutahi (Premier cocotier).

Des navires de fret passent également par l’atoll et apportent toutes les denrées et équipements nécessaires à la vie de l’atoll, de ses 450 habitants et des touristes.


Il n’y a pas d’hôtel sur l’atoll, mais des lodges et pensions de famille. Un tourisme de luxe, qui combinerait habilement randonnées sur les motu, pêche lagonnaire et pêche au gros, découverte des activités perlières, plongée sous-marine et ateliers culturels et artisanats locaux, est aujourd’hui nécessaire et demandé.


Vue aérienne de l’atoll depuis Google Sat. A gauche, le motu Tamaro, également à vendre. Sous le point de géolocalisation, le motu Omiro et sa large plage de sable blanc.



 

Contacts :

Amalia responsable du Cabient Levy à Bora Bora

Lysette Levy et Tehotu, son fils, (à droite) à l’agence de Papeete

Tél. : + (689) 40 53 22 98


Adresse :

16 Aroā nui Pouvanaa a Oopa à Papeete


E-mail :


Site web :


 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Dossier à retrouver dans votre magazine Investir à Tahiti #8 - juin 2021



コメント


bottom of page