top of page

Méditation de détente profonde

Les vacances scolaires arrivent et, pour certaines et certains d'entre vous, annoncent la promesse d'un voyage. Celui-ci est souvent précédé d'un temps de vol, allant de quelques heures à presque une journée. Voici, pour vous aider à profiter de ce temps immobile à 1000 km/h, une méditation spécialement conçue pour ce temps de voyage dans le confort des Boeing Tahitian Dreamliner. Bon vol !


Bonjour,

Bienvenue dans cette méditation guidée de détente profonde et de voyage intérieur.

Ensemble, nous allons détendre totalement ton corps, apaiser ton esprit, calmer tes émotions, avant de voyager, tout en douceur, dans les îles du Pacifique Sud.


Tu es là, dans cet avion, et tu t’apprêtes à vivre une relaxation intense. Prends le temps de t’installer le plus confortablement possible.

Couvre-toi si tu en sens le besoin ou ôte tes chaussures, cale bien le bas de ton dos et ta nuque. Tes bras peuvent reposer sur tes cuisses, ou sur un accoudoir. Assure-toi que tu es bien, et que ta posture est respectueuse des autres passagers.


Nous allons commencer par former une bulle protectrice tout autour de toi.


Répète mentalement :

je crée une bulle protectrice tout autour de moi, je crée une bulle protectrice tout autour de moi, et laisse faire.

Une bulle protectrice va se former tout autour de toi. Tu auras de l’espace entre ton corps et ses contours. Un espace de confort, de mouvement. Toute ta bulle vibre de confort, de douceur, d’amour. Toute pensée, énergie ou émotion négative ricochera sur ta bulle et sera aussitôt transformée, transmutée en lumière et en amour inconditionnel.


Tu es là, protégé, en sécurité dans ta bulle protectrice, ressentant une douce chaleur dans tout ton corps. C’est très agréable.


Les bruits s’estompent autour de toi. Tu es seul à présent et tu es parfaitement bien, protégé par ta bulle protectrice.


Tu peux sentir l’énergie de détente qui arrive vers toi. Elle pénètre ton corps par le haut de ta tête, elle descend dans ton visage, dans toute ta tête. Même à l’intérieur de ta tête, la détente se répand. Peut-être que pour toi elle a une couleur particulière, prends ce qui vient naturellement pour toi. L'énergie de détente a totalement détendu ton crâne, ton visage.


L'énergie de détente descend dans ton cou, libère toutes les tensions musculaires au niveau de ta nuque et chasse les pensées parasites. Tout ton cou se détend. Peut-être que tu ressentiras un noeud au niveau de ta gorge, prends le temps de laisser l’énergie de détente faire son oeuvre et dénouer ce blocage au niveau de ta gorge.


L'énergie de détente descend dans tes épaules. Tes épaules relâchent leurs tensions, s’abaissent, se détendent.

La détente passe dans le haut de ta poitrine. Tes poumons, le haut de ton dos se relâchent.

La détente voyage, elle coule dans tes bras, tes avant-bras, tes mains. C’est extrêmement agréable. Sens comme tes bras deviennent plus lourds, plus denses, plus chauds.



L'énergie de détente se répand dans tout ton dos. Aucune tension ne peut résister à l’énergie de détente, tout se relâche en toi au niveau de ton dos. Tu peux sentir là où passe l’énergie de détente dans ton dos : dans ta colonne vertébrale, dans chaque nerf, dans chaque vaisseau sanguin, dans chaque muscle. Ton dos expérimente à nouveau le confort, l’aisance.


L'énergie de détente circule dans toute poitrine et ton ventre. Tous tes organes internes reçoivent l’énergie de détente, relâchant leurs tensions. Peut-être qu’ils ont été bloqués par des émotions, l’appréhension du voyage, la fatigue due au voyage, l’inconfort de ton siège ou bien de l’air que tu respires qui est peut-être trop sec et frais pour toi. Tout ceci disparait, tout ceci est délivré, nettoyé, harmonisé par l’énergie de détente qui circule dans ta toute poitrine et ton ventre et tout à l’intérieur de toi.


L'énergie de détente arrive dans ton bassin, tes fesses se décontractent, tes parties génitales reçoivent elles aussi la détente. Peut-être que tu auras envie de le bouger ce bassin, de t’étirer ou de bouger légèrement de droite à gauche, laisse faire ton corps comme il le ressent. C’est sa manière d’évacuer les tensions physiques tandis que ’énergie de détente lui montre où sont ces tensions en lui.


L'énergie de détente coule à présent dans tes cuisses. Elles deviennent plus chaudes, plus lourdes, plus denses.

L’énergie descend dans tes genoux, dans tes jambes. Partout où elle passe elle amène le confort, la douceur.


Cette énergie de détente descend dans tes chevilles puis se déverse dans tes pieds, et peut-être que ça picote, que ça fourmille, peut-être que c’est un peu désagréable au niveau de tes chevilles et de tes pieds. Si c’est le cas, si tu ressens de l’inconfort au niveau de tes chevilles et de tes pieds, sens-toi libre de les bouger, de les remuer lentement avec bienveillance et amour pour les aider à évacuer les tensions physiques qui se sont accumulées.


Tout ton corps est maintenant parfaitement détendu, totalement relâché, expérimentant une détente profonde, un confort maximal. Tu es là, calme, en sécurité, détendu et reposé. Tu es prêt pour le voyage qui va suivre, pour le voyage en Polynésie.


Que tu rentres chez toi, que tu reviennes ou que tu viennes pour la première fois, imagine-toi atterrir à Tahiti, sortir de l’avion.


Tu es aussitôt happé par l’air autour de toi. Tu peux sentir l’humidité de l’air, sa lourdeur, c’est la première chose que tu expérimentes et à laquelle tu vas t’habituer rapidement. L’air est lourd, humide et chargé d’un effluve unique que tu ne sentiras qu’ici, à Tahiti.


Le son des ukulele t’accueille et met de la joie dans ton coeur.


Tout vient parler à ton corps, tous tes sens sont exacerbés, sollicités dès cette descente d’avion, mais tu es bien, heureux d’être en Polynésie. Tu es impatient de découvrir le soleil, la montagne, la pluie tropicale, la plage !


Cette plage, tu l’as tant attendue. Visualise-toi arriver à la plage. Tu sens le sable qui pénètre entre tes orteils à chaque pas que tu fais. La mer est là, devant toi. Peut-être que tu as choisi d’aller te baigner dans le lagon, là où l’eau est douce, calme, limpide et turquoise. Le bruit de l’eau qui caresse le rivage est apaisant. Tu te laisses bercer par son rythme régulier, tu accordes ton énergie à la sienne, cette énergie de calme, de confiance, de grande sérénité et de joie. Tu perçois la joie tout autour de toi. Tu sens le soleil qui chauffe ta peau, c’est très agréable.


Après le lagon, tu décides d’aller visiter la mer là où elle montre toute sa puissance. Peut-être que tu l’observes depuis le rivage ou que tu es dans l’eau à surfer. Tu vois les vagues, l’écume.


Imagine la beauté de la mer, sa couleur bleue, un bleu-roi, profond, intense. Tu vois ses crêtes, ses creux, ses arrondis et ses tubes, tu écoutes son souffle. Entend son chant. Cette mer te parle. Tu regarde toute la puissance de l’océan se former en vagues qui viennent s’écraser sur le rivage, sur du sable ou sur des galets. Cette mer est envoûtante, hypnotisante et tu es en paix dans cet espace sauvage et naturel.


Mais il commence à pleuvoir. C’est la pluie tropicale, elle peut tomber doucement au début parfois, te laissant le temps de t’abriter, ou bien te mouiller de la tête au pied en quelques secondes ! Tu entends le sol crépiter sous la pluie, tu entends l’eau s’écraser sur les feuilles des arbres alentour.


Tu es dans le Pacifique Sud, la pluie qui tombe du ciel est chaude ! L’air est chaud tout autour de toi, dense, lourd. C’est agréable. Tu restes sous cette pluie, le coeur joyeux, décidant de laisser l’eau du ciel te laver intérieurement, laissant partir ce dont tu n’as plus besoin pour faire la place afin d’accueillir ce qui doit arriver dans ta vie. Tu te laisses nettoyer par cette pluie, tu te laisses aussi nourrir par cette pluie qui t’apporte des informations du ciel.


Puis le calme revient, la pluie cesse d’un coup. Tu perçois à nouveau le chant des oiseau. La douce musique de leur conversation met de la joie dans ton coeur, là encore, tu es bien, serein, heureux.


Le soleil revient dans le ciel, réchauffant et séchant ta peau. Tu prends tranquillement le temps de te laisser sécher naturellement.


La chaleur des rayons du soleil entre en toi.

C’est une sensation délicieuse. Peut-être que tu sens une légère brise caresser ta peau en même temps. La nature se gorge des bienfaits du soleil, et toi aussi tu te gorges de ses bienfaits car toi aussi tu es la nature.


Tu es sec à présent et décides de te promener. Peu importe le lieu où tu vas, laisse-toi simplement habiter par l’énergie de la Polynésie, l’énergie pure, sauvage, puissante. Cette énergie t’invite à te recentrer, à prendre pleinement conscience de ta place d’humain dans le cycle de la vie.


Lors de ta promenade tes sens sont en éveil, tu perçois des informations subtiles. Tu apprécies la caresse du vent sur ta peau, le bruit du vent dans les feuillages, tu en comprends le chant.


Tu apprécies le soleil qui vient directement sur ta peau ou bien qui traverse les arbres avant d’arriver sur toi. Tu observes tout autour de toi : les nuances de vert des feuilles des arbres ou des plantes, les couleurs vives des plantes, le parfum capiteux et envoûtant de certaines, le chant des oiseaux, le chien qui vient chercher une caresse, le lézard qui s’enfuie à ton passage… Tu es attentif à la nature environnante, tu comprends que la nature te parle, qu’elle chante pour toi et qu’elle t’invite à une connexion subtile, joyeuse, sincère, aimante.



Tu décides de vivre ce voyage en toute conscience.

Tu choisis de regarder, d’écouter, de sentir, de goûter en toute conscience. Chaque expérience tu la vivras pleinement à travers ton corps, la sensation du sable sous tes pieds, le parfum d’une fleur, le chant des oiseaux au petit matin, la fraîcheur de l’eau…


Tu décides de placer ta conscience dans chacun de tes gestes.

Et pour vivre cela, tu n’as qu’une chose à faire, revenir ici et maintenant.


Ta bulle protectrice rétrécit, tu n’en as plus besoin, mais tu gardes en toi cette sensation de confort, ce sentiment intérieur de sécurité, de douceur.


Tu peux répéter mentalement :

j’habite pleinement mon corps, j’habite pleinement mon corps.

Et répète ceci autant de fois que tu en as besoin jusqu’à sentir que tu es totalement dans ton corps.


C’est le moment de te féliciter, répète mentalement :

je me félicite pour ce temps que je me suis accordé. Ce précieux temps de relaxation profonde, de voyage intérieur, de visualisation positive. Je suis fier de moi. Je m’aime et je m’accepte totalement.


Prends une grande inspiration, une grande expiration, et à ton rythme ramène du mouvement dans ton corps. Bouge les doigts, les orteils, puis les pieds, les mains. Puis quand ce sera le bon moment pour toi, ouvre les yeux.


Merci, merci de ta présence. Prends le temps dont tu as besoin avant de te replonger dans tes activités.




Vous souhaitez en savoir plus ?

Dossier à retrouver dans votre magazine Tahiti Wellness

Comments


bottom of page