top of page

Mata Api

Un centre spirituel & permacole

© Texte : ValenTine Livine - Photos : Michel Roudnitska


Mataiea, sur 6500 m2 de terrain, Michel et Ève réalisent le rêve de leur vie : un centre de développement, aussi spirituel que permacole, pour construire le monde de demain.


Mata Api, un endroit d’éveil, de partages & de connexion.


UN CENTRE DE DÉVELOPPEMENT POUR LA TERRE ET L’HUMAIN Mata Api est un centre de développement humain et environnemental. Tout est pris en compte : la nature, le fa’a’apu permacole, l’entraide, l’éveil spirituel et humain. Le centre est complet, offrant un espace d’accueil vaste et cosy, grâce aux talents d’architecte d’intérieur d’Ève Bizard, thérapeute holistique. Des stages sont organisés pour apprendre à créer une butte en permaculture, aller à la rencontre du féminin et du masculin sacrés, etc. Autant de domaines complémentaires et indispensables à l’être humain, conscient de son lien à la terre-mère et au ciel-père. Michel et Ève incarnent pleinement ce qu’ils prônent : “ On ne peut enseigner que ce qu’on a expérimenté ” , nous dit Ève, avant de poursuivre :

“ Ici, à Mata Api, c’est un lieu convivial, multi-apprentissages ”. “ C’est autant un centre d’accueil que de stages. En ce moment, nous avons deux woofers ”, explique Michel Roudnitska, lui aussi thérapeute holistique.


LES CERCLES, UNE UNION PUISSANTE Des cercles d’hommes et de femmes sont organisés à Mata Api pour découvrir et/ ou explorer son masculin et son féminin sacrés. Ce sont des moments forts au cours desquels chacun s’ouvre à lui-même, de façon sécurisée et sans aucun jugement. C’est là que tout le savoir-faire et l’expérience de Michel et Ève se manifestent, pour permettre aux participants la dé- couverte sécuritaire de leur part d’ombre. Le corps sait tout. Il a emmagasiné toutes les expériences et, lors des cercles, il peut se libérer de ce qui a été (ou est toujours) toxique, car c’est le juste moment pour lui. Personne n’est submergé, dépassé par une émotion ou une libération car ne remonte que ce que l’on peut transmuter. Guidées par Ève, les femmes guérissent leur féminin blessé, tandis que les hommes, sous la di- rection bienveillante de Michel, renouent avec leur masculin sacré, apprenant à le différencier de la masculinité toxique.


Les cercles sont incroyablement riches et tissent les liens d’une communauté consciente de la vie, de l’énergie, de l’étincelle divine en soi et en chacun, de l’unité.


 
Ève Bizard

Dans son “ ancienne vie ”, ve Bizard était architecte d’intérieur parisienne. Le changement survient à la naissance de ses fils. Elle découvre alors le massage énergétique et une lecture qui changent tout : “ Les Mains du miracle ”, de Joseph Kessel.

“ Pour moi, c’est une révélation, comme une reconnaissance de qui je suis. À ce moment-là, je m’autorise à utiliser un talent : celui de mes mains. Je prodigue des soins et des massages énergétiques. Je comprends que par ce biais, j’aide les gens à se connaître, se libérer, se (re)construire. Je passe d’architecte d’intérieur matériel à architecte d’intérieur spirituel. C’est très beau. Pendant quelques années, je navigue entre ces deux métiers passion. Puis, une fois encore, je m’autorise. Je me forme auprès de Sudheer Roche en tantrisme, entre autres ”.

Après des années de formation et d’enseignement, ve anime des cercles de femmes, prodigue des massages énergétiques, conduit sur la voie de la libération intérieure et la guérison du féminin blessé de centaines de femmes.


Ève et Michel, les hôtes de Mata Api.


Michel Roudnitska

En 1981, Michel atterrit au Fenua.


“ J’ai fondu en larmes lorsque j’ai foulé le tarmac de l’aéroport. C’était comme un retour chez moi ”, explique-t-il. “ Pendant mes 10 années sur le Territoire je suis photographe, contribuant à la promotion de la perle noire, avant de rentrer en France prendre soin de mes parents vieillissants. Là-bas, je reprends la parfumerie familiale créée par mon père ”. Chez lui, à Grasse, Michel promeut la dimension artistique du parfum. “ En parallèle, je monte dès 1996 des spectacles multi-sensoriels pour inviter à la rencontre intérieure. Je mélangeais l’image, le son, le parfum. C’était passionnant ”.


Au fil de son développement spirituel, Michel s’oriente vers les parfums chamaniques. Il participe à des programmes humanitaires en Amazonie et se forme auprès de chamanes amérindiens.

“ Agua Nativa est un des derniers parfums que j’ai créé. C’est un parfum 100% naturel aux vertus spirituelles et thérapeutiques. Il a été suivi par Wood of Life (Parfums Anima Vinci) qui en est la version de luxe adaptée au marché international ”.

Michel est lui aussi un tantrika accompli ayant animé des cercles d’hommes en France et en Nouvelle-Calédonie avant d’en proposer aux tāne du Fenua.


 

La fresque réalisée par Gilles Le Guen synthétise la philosophie du lieu, d’Ève et Michel.


Le tantrisme

Un terme galvaudé qu’Ève et Michel expliquent pour dépasser les clichés qui lui collent à la peau. La philosophie et la pratique du tantra vont bien au-delà de l’aspect sexuel.

Le tantra vise :
  • La prise de conscience de la circulation de l’énergie, aussi bien dans notre corps que dans la vie animale et végétale.

  • La reconnaissance de nos peurs et ombres pour les transmuter en lumière, acquérir de nouvelles ressources et retrouver l’unité avec le vivant.

  • À se responsabiliser dans nos rapports aux autres et à l’environnement, à devenir créateur de sa vie.

  • L’engagement conscient sans lequel rien ne peut s’inscrire dans la durée et l’intégralité de son accomplissement.

Tout ceci se découvre, s’acquiert et se perfectionne dans un climat de totale bienveillance envers soi et les autres, le non-jugement et l’écoute active. Aucun dogme ou pensée unique. Chacun prend ce qui résonne pour lui sur le moment.


 

Contacts : Eve : 87 22 06 55 - eve.bizard@gmail.com

Michel : 87 21 21 96 - michka0610@gmail.com Facebook : roudnitska


Vous souhaitez en savoir plus ?

Dossier à retrouver dans votre magazine Tahiti Wellness #01

Comentários


Os comentários foram desativados.
bottom of page