top of page

Passion des traditions

Une philosophie


Ils sont trois à porter le projet Passion des traditions. Au-dela de la marque et des produits qu’ils confectionnent, c’est toute une philosophie qu’ils mettent en œuvre quotidiennement. Ils proposent des pains, biscuits, pâtisseries et mets salés réalisés a partir d’ingrédients végétaux locaux et bio, dans la mesure du possible.



L’aventure a démarré il y a presque trois ans. Romane Coquelin et Yoann Rouxel ont fondé Passion des traditions, un service traiteur disponible pour des événements variés.


« On a aussi proposé, dès l’origine, de la vente directe sur commande », indique le duo. Leurs spécialités ? Des pains spéciaux, bagels, des biscuits en tout genre, de la pâtisserie. Le point commun de ces produits variés ? Tous sont végétaliens et souvent sans gluten.

« Notre objectif est de travailler des ingrédients bio et locaux dès que c’est possible. Nous nous ravitaillons directement auprès des producteurs du territoire. »

Les préparations de Romane et Yoann, rejoints peu après le lancement de Passion des traditions par Florine Briot, sont à base de farines locales de ’uru, manioc, patate douce et bientôt, coco. « Nous sommes en phase de test pour cette dernière. » Les fruits sont eux aussi d’origine locale, frais ou déjà transformés. Tout est fabriqué de manière artisanale, « nous n’avons aucune machine », insiste Romane.



Avant le lancement de Passion des traditions, Romane et Yoann avaient fondé Very Bar Trip. Le service est mis en sommeil, mais il existe toujours. Il suit la dynamique « zéro déchet ». Il consiste à proposer des cocktails avec ou sans alcool lors d’événements publics ou privés. Seuls le gin et la vodka sont importés, pour le reste tout est local, les fruits, le gingembre, eau pétillante, rhum... Romane et Yoann font leur sirop maison, ils composent avec des ingrédients polynésiens. À l’issue des prestations, ne restent que des poubelles de compost et des sacs de glace.


Romane et Yoann font leur sirop maison avec des ingrédients polynésiens

Romane et Yoann sont arrivés sur le territoire il y a un peu plus de quatre ans. Elle a étudié dans un lycée hôtelier métropolitain obtenant un BTS tourisme. Lui a travaillé au développement des entreprises, « je calculais, j’analysais les marchés ». Ils ont souhaité monter une micro-entreprise à taille humaine. Ils ont rencontré Florine à Tahiti. « Nous avons l’une et l’autre fait nos études dans le même établissement », raconte Romane amusée.


« C’est un hasard de nous retrouver à l’autre bout du monde quelques années plus tard. » Florine a obtenu un BTS en hôtellerie avec une option restauration/cuisine. Elle explique qu’elle a toujours préféré la pâtisserie à la cuisine, « j’aime faire plaisir aux gens », dit-elle. Elle apprécie la philosophie de Passion des traditions, le respect des produits, le souci de l’environnement.



Romane et Yoann aimeraient, pour gagner en cohérence et aller toujours plus loin dans leur démarche, planter eux-mêmes certains des produits qu’ils utilisent. Ils ont d’abord envisagé de s’installer sur un terrain de Huahine avant de tourner leur regard vers la Presqu’île.


En attendant de trouver l’endroit idéal, ils ont ouvert un salon de thé au Lotus.

Baptisé La Fabrique Coquelin, cet espace compte huit couverts, il propose à emporter des produits salés et sucrés, végétaliens, sans gluten, locaux et bio, toujours dans la mesure du possible.






Vous souhaitez en savoir plus ?

Dossier à retrouver dans votre magazine Tama'a# 27 - décembre 2022

Comments


bottom of page