Essai TESLA model X 90D - L'impression de voler

Vendredi dernier, nous avons effectué l'essai de la nouvelle TESLA modèle X 90 D, le SUV 100% électrique de la marque américaine d'Elon MUSK. Du centre de Papeete à la vallée de la Punaru'u, de la RDO aux monts de Mahinarama, nous avons pu apprécier toutes ses qualités dynamiques sur une petite centaine de kilomètres, sous un beau soleil.



Elon Musk est l'un des cinq fondateurs de la marque TESLA, dont le nom est un hommage au physicien serbo-américain Nikola Tesla (1856-1947), célèbre pour ses travaux sur l’électricité et notamment sur la mesure du champ magnétique, que l’on mesure d'ailleurs en tesla (T) , l’unité internationale d’induction magnétique, depuis 1960. (photo © Tesla Mag)

Développement

Après le modèle « S », SODIVA met à notre disposition le modèle SUV nommée « X », qui n’est pas sans rappeler le code d’identification de nombreux avions de chasse et en particulier le premier à avoir franchi le mur du son en 1947, le BUEL X-1 avec son fameux et intrépide pilote Chuck Yeager (photo). Rappelons qu’Elon Musk ambitionne de conquérir l’espace et de coloniser la planète Mars. Mais revenons sur terre !

Arrière portes ouvertes


Luxe et silence

Le boitier de commande dans la poche identifie le conducteur. La porte s’ouvre donc automatiquement à notre approche. On s'installe confortablement dans les sièges en cuir très enveloppants de ce luxueux SUV. Une simple pression sur la pédale de frein et la porte se ferme. La voiture démarre, enfin, s’allume ! La puissance combinée des moteurs électriques culmine à 420cv pour un couple maximum de 658Nm : autrement dit l’équivalent d’un 6 cylindres turbocompressé essence d’un SUV sportif !

L’avantage est qu'on ne consomme que de l’énergie électrique stockée dans les batteries situées dans le châssis en aluminium, abaissant de ce fait le centre de gravité.

La capacité des batteries permet d'ailleurs de parcourir près de 489 km avec une charge complète (données constructeur).

En prenant une marge de sécurité, cela laisse espérer une confortable autonomie pour rouler au fenua.


Le futur aujourd'hui

La première impression oscille entre avion et navette spatiale… Le tableau de bord entièrement numérique donne les informations principales et l’écran tactile de 17 pouces au milieu de la console contrôle tous les paramètres de vol, pardon, de route. Nous y reviendrons.


L’immense pare-brise (le plus grand actuellement en production) beigne de lumière l’habitacle et offre une vision exceptionnelle à l’ensemble des occupants. La vue du ciel bleu donnerait presque envie de tirer sur le volant, tel un manche d'avion pour s’envoler. Dans quelques années peut-être ?

Intérieur avant

Malgré une masse de 2400 kg, la voiture est capable de vous catapulter de 0 à 100km/h en 5 secondes et d’atteindre 250km/h. Nous n'avons évidemment pas vérifié ! Néanmoins, accouplées à une boite de vitesse à engrenage fixe à un rapport, donc totalement linéaire, les reprises sont phénoménales. Il faut faire attention de ne pas se laisser surprendre, car les virages arrivent très vite. Heureusement, le freinage est assuré par quatre énormes disques ventilés de 355mm de diamètre à l’avant et 365mm à l’arrière, pincés par des étriers à 4 pistons Brembo, une référence. De plus, un frein moteur réglable complète le ralentissement et assure par la même occasion la récupération d’énergie pour la recharge des batteries.


Sécurité et sérénité

La direction assistée, asservie à la vitesse, est réglable en fonction du style de conduite et développe un durcissement plus ou moins important lorsque la vitesse augmente. En tournant, le véhicule vire quasiment à plat, grâce à un train avant à double triangulation, comme sur une voiture de sport. L'assistance pneumatique des suspensions préserve le confort, même sur revêtements précaires. Cela évite la prise excessive de roulis en virage serré et l’écrasement lors de freinages appuyés. Enfin, on peut modifier la hauteur de caisse sur 5 positions, de très haute à très basse, via l’écran de contrôle, en fonction du terrain et du confort de conduite.


Les énormes jantes de vingt pouces sont montées avec des pneumatiques Michelin latitude sport 3, en 255 de largeur à l’avant, 275 à l’arrière, et un indice de vitesse « Y », qui correspond à l’indice le plus élevé (300km/h),( cf article sur les pneumatiques du 13/05/2017).


Roue avant de 20 pouces

Les dimensions du véhicule sont imposantes, avec plus de cinq mètres de longueur et un peu plus de deux mètres de largeur mais les douze capteurs, les huit caméras et le radar vous informent à tout moment de la présence d’obstacles et matérialisent même les voitures et deux roues qui vous précèdent, en affichant leur représentation sur le tableau de bord. Il ne manque plus que la visée « tête haute » pour ne plus avoir à quitter la route des yeux.


Voiture connectée

Comme tous les Tesla, ce SUV est en permanence connecté, et récupère instantanément les mises à jours de son logiciel interne. La géolocalisation modifie, en fonction des réglages et de façon automatique, la hauteur de caisse, selon le terrain : à l’approche de votre garage par exemple. Les capteurs, caméras et autre radar évoqués plus haut permettent un pilotage indépendant qui adapte la vitesse au trafic. Le véhicule reste sur sa voie ou en change avec fluidité sans intervention du conducteur. La "X" est capable de sortir ou de changer d’autoroute en fonction de la destination prédéterminée.

Elle se gare toute seule quand vous êtes à proximité d’un parking ou manœuvre pour entrer ou sortir de votre garage.

Bref, c’est la dernière étape avant une conduite totalement autonome de nos véhicules, prévue dans quelques années, en fonction des législations et des pays.


Réglage des paramètres de conduite sur écran tactile 17 pouces - Tableau de bord


T'as du style, bébé…

L’aspect futuriste du modèle X n’est plus à démontrer lorsque l’on admire la cinématique d’ouverture des larges portes latérales de type falcon ou papillon, qui ouvrent l’accès aux deux rangées de places arrières, portant au nombre de sièges à sept. La commande d’ouverture et de fermeture de tous les ouvrants s’effectue soit par l’écran tactile, soit par l’extérieur. Les fauteuils de la rangée intermédiaire, réglables en inclinaison, se déplacent électriquement pour faciliter le passage vers les deux sièges escamotables du coffre. Ils peuvent complètement se replier, offrant ainsi un volume de chargement immense à l’arrière. Le coffre avant étant dépourvu de moteur, un espace de rangement supplémentaire est aussi disponible à l'avant.


L’habitacle est très lumineux et la finition réellement soignée.

C’est une véritable « business class », confortable et silencieuse. Avec ce genre de véhicule, l’avenir nous réserve bien du plaisir au volant. On en viendrait même à espérer les embouteillages de la RDO…


Rangée des sièges intermédiaires


Données techniques :

Longueur : 5,02 m

Largeur : 2,07 m

Hauteur : 1,68 m

Empattement : 2,96 m

Garde au sol : 18 cm

Volume de coffre : 187 l à l’avant, jusqu’à 2000litres à l’arrière

Roue de secours : non, kit anticrevaison

Moteur : Electrique à induction refroidi par liquide, avec commande en variation de fréquence

Puissance : 422 chevaux à 18200tr/mn

Couple : 658 Newton-mètre (Nm)

Transmission : engrenage fixe à une vitesse

Suspension avant : indépendantes, double triangulation, ressort pneumatique, barre antiroulis.

Suspension arrière : Indépendantes, multibras, ressorts pneumatiques, barre antiroulis.

Freinage : disques ventilés 355 mm à l’avant, 365 mm à l’arrière, étriers à 4 pistons

TAHITI MAGAZINES

  • Facebook - White Circle
  • Blanc Icône Instagram

©2019 Agence SMILE. - www.agence-smile.com

Contact Info

Agence SMILE - Tahiti Magazines

BP 4099 - 98 713 Papeete  - Polynésie française

Par mail :     |     DIRECTION       |       STUDIO       |

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et d'améliorer l'expérience de nos utilisateurs. En savoir plus