KXT WATERMAN TAHITI TOUR 2K18 SAISON 5

Au-delà de l’exploit individuel

Sources : Waterman Tahiti Tour - S. Lambert Photos : Tahiti Fly Shoot, Jérôme J. Brouillet Rédaction : Kainalu Lambert, Patrick Seurot


Remerciements : BIG UP aux sponsors et à tout le staff du commando volontaire WTT ainsi qu' à la production tout terrain KXT TV : le waterproof Tim McKenna, les yeux du ciel Tahiti Fly Shoot, Marc Antoine fleck fleck Bouvant, Jérome James Massilia Brouillet, Thierry Flying Tching et Mike Running Gimble Gandouin.



Il y a quelques mois, alors que l’aube enveloppait à peine l’île de Huahine, des rameurs partaient pour un défi immense : le tour de l’île en paddle avec une petite ration d'eau et de nourriture. Communion avec la nature luxuriante polynésienne, dépassement de soi, efforts physiques et mentaux surdimensionnés, cette épreuve fut le résumé de l’esprit qui anime le Waterman Tahiti Tour de Stéphane Lambert, son inventeur. En cinq éditions, il a soudé autour de lui une communauté qui partage sa passion pour le sport nature. Cinq fois par an, les participants au WTT se rassemblent pour disputer des manches de plus en plus difficiles, où dominent le stand up paddle, le prone et la natation. Lors de ces compétitions, il faut affronter les plus coriaces des adversaires : le découragement, la fatigue, le corps qui flanche et la volonté qui veut se rendre. En deux mots : soi-même. Et Stéphane Lambert n'est pas avare en innovations, en épreuves inédites et en décors stupéfiants.

Retour sur le WTT 2018, avant de promettre une compétition 2019 des plus renversantes.


Hommage à la démesure du sport nature !




Aptitude - motivation – attitude

Go deeper together






La grande famille des waterkids, waterwomen et watermen a donc tout donné pour cette 5e saison du KXT Water-man Tahiti Tour.


Chaque année en effet, entre mars et août les athlètes locaux et internationaux invités en guest stars doivent fouiller jusqu’au fond d’eux même pour terminer des épreuves uniques qui s’enchaînent sans temps mort. Ils doivent se battre pour venir à bout d’un programme toujours plus varié et chargé, avec toujours plus de surprises et demandant de grande capacité d’adaptation : la liste des épreuves n'est révélée qu'une fois sur place.

Les athlètes ne venant participer qu’à quelques épreuves spécifiques du programme s’offrent à nos watermen comme de très compétitifs sparring-partners pour leur permettre de tirer le meilleur d’eux même.


5 rounds dans 3 îles différentes, une dizaine d’épreuves par round et un seul joker possible pour le classement général du championnat waterman tenant compte des 4 meilleurs résultats.

Tahiti, Moorea et Huahine ont accueilli les différents rounds et ont offert aux athlètes engagés des décors majestueux avec des plans d’eau variés et des scenarii mettant le mental et le physique à rude épreuve.


A la fin de la saison, une sélection d’athlètes waterman polynésiens issu du classement général waterman a été sélectionnée pour représenter les couleurs du fenua lors des Pacific Paddle Games de Dana Point en Californie, permettant à certains de se faire remarquer sur la scène internationale et décrocher des contrats de sponsoring. Pour clôturer l’année, les athlètes internationaux qui auront gagné leurs places en se qualifiant sur des événements partenaires du KXT Waterman World Tour (Australie, Nouvelle Zélande, France, Etats-Unis) se retrouveront pour la grande finale à Huahine en compagnie d'athlètes locaux pour célébrer, perpétuer et partager tout l’esprit waterman dans une île sauvage , guerrière et authentique, offrant à chacun la possibilité de faire un voyage à l’intérieur et de vaincre son principal et plus redoutable ennemi… lui-même.


ROUND#1 Punaauia

PLAGE VAIAVA PUNAAUIA PK 18 WHITE SAND BEACH



Pour ouvrir la saison KXT Waterman, la plage de sable blanc de Punaauia sur la côte ouest de Tahiti et son lagon peu profond offrent un cadre idyllique et parfumé au monoi pour tous ceux qui désirent faire un brake et lézarder au soleil...


Ce ne sera pas le cas pour nos watermen qui enchaîneront sans temps mort toutes les épreuves du menu avec, comme nouveauté pour cette 5e saison, la mise en place du désormais redoutable Air Tahiti Warm up : des exercices d’aptitudes physiques sur plage et en milieu liquide. Rien de tel que des sprints en circuit training mêlant corde à sauter, sauter, gainage, abdos pompes, life saving ou beach run pour booster le cœur et commencer fort la journée. Cela donne aussi une opportunité pour chacun de se familiariser avec toute une série d’exercices devant être régulièrement inclus dans un programme d’entraînement personnel afin d’améliorer ses capacités cardiaques et pulmonaires tout en repoussant son seuil de tolérance à l’acide lactique.




Le championnat KXT/OLP WATERKIDS attire lui aussi de plus en plus d’enfants de moins de 15 ans qui sont mangés à la même sauce que leur aînés et font preuve d’une attitude exemplaire.





La barre est déjà mise haute en ce début de saison et, au bout de ce week-end, c’est le jeune et fidèle Teavatea Wong qui s’impose chez les waterman devant une centaine d’athlètes et devance David Troquenet qui, pour une première participation, frappe très fort, et Ronald Teraiharoa de Moorea, 3e de l’épreuve.

Chez les waterwoman, c’est le grand retour de Hina Yiou qui, devenue maman, avait fait une courte pause en 2017 et qui remporte ce round devant la tenace et multiple médaillée au championnat du monde de Va’a, Vaimiti Maoni et Hinatea Danielou cette dernière ne cessant de progresser de saison en saison.

Chez les moins de 15 ans, Kua Nalu Lambert s’impose et prend la tête du championnat provisoire des garçons et Lizaig Boissière celui des filles.



ROUND#2 Papara

PLAGE TAHARU'U PAPARA BLACK SAND BEACH BRAKE



En 2K16 et 2K17 le célèbre surf spot de la côte Ouest avait offert de grosses conditions aux athlètes du WTT et le round 2 de cette année se présentait tout aussi prometteur.

A la fois très attendu, mais aussi redouté par l’ensemble de la famille waterman, ce round allait offrir une fois de plus un véritable spectacle à tous ceux qui avait fait le déplacement à Taharu’u. Du sable noir, ils allaient tous en avoir… dans les oreilles et plein les yeux !

Pour commencer ce week-end de trois jours, c’est avec une pelle que chacun a participé à creuser les fameuses tranchées qu’il faudrait plus tard traverser pendant toutes les épreuves de ce second round. Des dunes de deux mètres de profondeur qui ont fait la renommée de cette étape si atypique avec le beach brake à franchir en entrée et sortie d’eau et ce parcours du combattant à vaincre avant de passer la ligne d'arrivée.

Au programme de cette première journée de cohésion du Big sup surf dans les vagues et du body surf. Le reste du week-end fut consacré aux épreuves habituelles du WTT.


Les quatre guest stars de l’étape dont Olivia Piana, le couple Sandrine et Mederic Berthe, tous trois venus de France et Fernando Stalla le Mexicain de Sayulita, se classèrent très bien dès le Warm up, Sandrine et Olivia prenant la tête du classement provisoire devant Hina Yiou chez les Waterwomen Fernando finit troisième derrière Atamu Conti deuxième et Kai Nalu Lambert qui, chez les Waterman, remportait cette première épreuve warm up.


Quelques kilomètres de swim, de prone, de stand up paddle et waterman combo plus tard, c’est Damien Troquenet qui confirma ses ambitions : ex aequo avec Atamu Conti à la première place devant Fernando Stalla au classement général waterman de ce round 2.


Chez les Waterwomen, Olivia Piana prit la première place devant Sandrine Berthe et Hina Yiou finissant ce long week-end tout aussi bien qu’elles l’avaient commencé.

Pour les waterkids qu’il faut encore féliciter, c’est Tuiheiani Touatekina qui se place devant Hereiti Moro et les sœurs Boissière.

Manoa Goyat surclasse chez les garçons Mou Wong Tane qui finit second et un triplé ex aequo pour la troisième place : Kua Nalu Lambert , Mataiva Paro-Ellis et Ohana Sommers.


ROUND#3 HUAHINE

Huahine la sauvage


Après avoir réalisé, en guise d’échauffement et pendant trois jours en autonomie complète le tour de Huahine Nui en Big Sup version Explorer, les watermen enchaînent pour ce week-end le round 3 dans l’île sauvage.

Petit brake pour nos waterkids sur ce round. Nous les retrouverons à Moorea.

Les reef nord de la passe de Fare et Fiti discrètement célèbres pour leur surf creux attendent avec impatience que l’on vienne les défier. Les watermen ne seront pas déçus et auront de bonnes sessions pour l’épreuve en prone paddleboard. Du côté de Pare au Sud, c’est un Warm up encore une fois intense et un swim dans le courant.


Le waterman Combo prend son envol depuis le motu Topati dit Obama à l’entrée de la baie de Maroe. Il restera dans les annales, marquant fortement le local de l’étape Vaitu Tapare qui s’était courageusement aligné sur la ligne de départ : acheminés en truck depuis la ville, les watermen se retrouvent sur le motu et après en avoir fait le tour en courant sur la plage de sable blanc, ils descendent 10 km en prone jusqu’à la plage du Hana iti où leurs stand up paddle ont été acheminés par les bateaux de l’organisation.


Un seul détail : ils ne savent pas où on les a cachés dans la brousse.

A leur arrivée, seules leurs rames sont visibles depuis la plage.

Panique assurée pour certains qui perdent beaucoup de temps à réaliser ce qui leur arrive.


Ils enchaînent ensuite 10 km vers Paea pour finir avec 3 km de swim.

C’est Teavatea Wong fin nageur qui avait joué son joker au round 2 qui sort de l’eau en premier refaisant tout son retard accumulé dans les deux premières disciplines du combo, sur le natif de l’île Lono Teururai, rameur à Tahiti de EDT Va'a.

Chez les waterwomen, Vaimiti Maoni est la plus constante et remporte l’épreuve combo devant l’increvable Maeva Hargrave.


Pour finir ce furieux week-end, dernière épreuve en stand up paddle board de 17 km entre Parea et Fare. Une mer d’huile, un soleil de plomb et une cadence infernale imposée par le trio Georges Cronsteadt , Enzo Bennett et le jeune et très talentueux Keoni Sulpice. Une dernière arrivée fleurie sous le rythme des toere à la plage de Fare et le sacre pour Lono Teururai qui, dans son île natale, remporte fièrement ce waterman round 3.

Vaimiti Maoni prend la première place chez les femmes et en même temps la tête du classement waterwoman cumulé avant les deux derniers rounds.


ROUND#4 MOOREA

L'île sœur


La cocoteraie de la plage de Temae sera le théâtre de ce premier jour de compétition pour la famille waterman et les waterkids que nous retrouvons avec grand plaisir après leur brake à Huahine.


Au menu de ce premier jour, du Warm up et du combo jusqu’au sunset. Venue spécialement de Californie pour l’occasion et en famille, Jennie Sandvig de San Clemente maitrise le Warm up et son fils Tanner de huit ans seulement s’octroie une belle 5e place dans ce waterman combo kids remporté une fois de plus par Kua Nalu Lambert chez les garçons et Hereiti Moro chez les filles.


Teavatea Wong gagne quant à lui le warm up qui permet aussi au nageur Heimanu Sichan de Moorea de faire briller les couleurs de son île. Le combo n’échappe pas, une fois de plus, à Teavatea qui juste devant Damien Troquenet et Atamu Conti lui permet de prendre une sacrée option sur la victoire de ce round 4 avant le dernier rendez-vous de la saison.



Vaimiti Maoni assure devant Hina Yiou et Hinatea Danielou.

Le second jour se déroule sur la plage de Mareto en baie de Opunohu : 3 km de swim, 14 km de Prone paddleboard puis 14 km de Stand up paddleboard. Des conditions très difficiles avec beaucoup de vent ne viennent pas à bout du mental déjà bien éprouvé de nos watermen. Damien remporte le prone et le sup et Teavatea le swim. Du côté des waterwomen, Hina remporte le swim et Vaimiti le sup et le prone.





Au classement final, Teavatea Wong et Vaimiti Maoni remportent ce round 4.

Au classement Waterman cumulé des 4 premiers rounds et compte-tenu des jockers, un seul petit point sépare Wong et Troquenet. Cela signifie que tout devait se jouer au bout de la route, sur le dernier round, à Teahupo’o.

Chez les waterwomen, sauf grosse surprise, Vaimiti Maoni pouvait aborder le round 5 qui se déroulait chez elle à la presque-île, tranquille.


Pour les waterkids, l’affaire était déjà réglée pour Kua Nalu Lambert qui n’avait pas besoin de participer à la dernière étape pour être sacré Waterkid 2K18. Les deux sœurs Boissière, quant à elles, devaient se disputer la première place au bout de la route, fin juillet.


ROUND#5 TEAHUPO'O

LE BOUT DE LA ROUTE


Il y a du suspens chez les hommes pour ce dernier round de la saison WTT 2K18.

Jules et Lulu LANGLOIS, les guest stars de ce round, venus de France, découvrent Tahiti et le mana de la Presque-île, mais aussi ce qu’il en coûte de s’aligner à côté des watermen tahitiens qui cultivent l’art du dépassement de soi.


Un seul petit point sépare Teavatea Wong et Damien Troquenet qui, de rounds en rounds, se rapprochent dangereusement ! Devant la célèbre mâchoire de Teahupo'o pour ce premier jour du week-end, un ultime Warm up remporté par le nageur « Power » Heimanu Sichan de Moorea ; le combo revenant à Teavatea Wong.

Damien Troquenet reste constant et décide de mettre le booster pour le dernier jour.

Rien de mieux que de commencer la toute dernière journée WTT de la saison par une petite balade en bonitier afin de rejoindre la piscine à ciel ouvert qu’offre le lagon de la Presque-île pour un swim de 5 km en boucle magique. Il permet à Teavatea Wong de confirmer sa suprématie en natation chez les watermen, mais Damien Troquenet est juste derrière en embuscade, prêt à porter le coup fatal en prone et sup, qu’il remporte d’ailleurs.

Originale, cette course de SUP made in KXT : un bonitier de l’organisation fera des déjaugeages au milieu des compétiteurs de manière régulière, tout au long des 17 km du parcours , déstabilisant certains et permettant à d’autres de surfer derrière les vagues du bateau afin de revenir dans la course ou de prendre de l’avance.

Comme prévu, chez les waterwomen, Vaimiti Maoni gagne l’étape et est sacrée à domicile Waterwoman 2K18.

Kua Nalu Lambert et Lizaig Boissière sont les Waterkids 2K18. Damien Troquenet, en gagnant ce round, devient le nouveau Waterman 2K18 !


BIG SUP Explorer

WATERMAN BIG SUP EXPLORER HUAHINE NUI

Juste quelques jours avant le round 3 devant lui aussi se dérouler à Huahine une équipe d’une trentaine de watermen décide en préambule de faire le tour de la grande île en Big Sup et de participer à la rénovation des parcs à poisson ancestraux ayant fait la réputation de la commune de Maeva et de son lac Fauna Nui.

Trois jours d’expédition Explorer et 60 km à parcourir en big sup, le tout en totale autonomie et en compagnie des watermen locaux qui, au moment de la pêche au fusil permettront à l’ensemble du groupe de faire des repas gargantuesques.

Tout commence alors qu’il fait encore noir. Une petite balade de 12 km à pied, rame à la main, en bord de plage côté océan, afin d’admirer le lever du soleil. Viennent ensuite les Big sup, et la traversée du lac Fauna Nui qui s’étend sur plus de 5 km et qui est un paradis pour les crabes et les barracudas. L’accueil fleuri, authentique et chaleureux, de la population de Maeva au moment de l’arrivée devant les parcs à poisson restera inoubliable. Chaque waterman et waterwoman participe alors à la réfection des parcs et y pose sa pierre.


Après avoir traversé le lac, les Explorer rejoignent le lagon en direction du camp de base au motu Topati, célèbre depuis que Barack Obama y est venu se ressourcer. Nous nous installons sur un petit îlot de sable blanc au milieu de la passe, où il n’y a qu’à flécher pour se nourrir. Les hamacs à peine installés entre les cocotiers pour une première nuit sous les étoiles, c’est épuisé que le groupe rejoint les bras de Morphée.

Au réveil le deuxième jour, avant que le soleil ne frappe, les Explorers décident de traverser le lagon et de marcher sur le récif afin d’y contempler la diversité de la faune et la flore bordant l’océan tout en se faisant lécher par les vagues. Il faut ensuite traverser le motu et se frayer un chemin dans la brousse avant de pouvoir retrouver le calme du lagon. Apres 5 km de marche entre terre et mer il reste plus qu’à rentrer au motu pour finir en beauté la journée. Et il n’y a pas d’autre solution que de nager…

Seconde nuit étoilée. Départ aux aurores pour se préparer au retour vers le village de Fare.

Au réveil rien de mieux qu’un petit saut de falaise de 12 mètres ! Suivi d’un downwind dans la baie de Maroe, un stop sur la plage du Hana Iti, une visite de la baie de Fiti et enfin la délivrance accompagnée des sons profonds des toere pour arriver à FARE et enfin déguster un coco bien glacé et, cela dit, vraiment bien mérité.

Ce fut une expérience humaine inoubliable que l’on a partagée avec les riders locaux du team Nui Hau, venus du village de Haapu de Huahine Iti.

Encore merci à vous !

Paddle games Californie

KTK WATERMAN TEAM

PACIFIC PADDLE GAMES - DANA POINT CALIFORNIE


Les Pacific Paddle Games sont la 47e étape du Paddle league world tour sur 52 étapes et un partenaire histo-rique du KXT Waterman World Tour. Chaque année, les paddleboarders du monde entiers se retrouvent ainsi en Californie.


A chaque fin de saison WTT, une sélection d’une vingtaine de watermen et waterwomen de huit ans à plus de cinquante ans, issue du championnat aux 5 rounds, sont récompensés par la compagnie au tiare Air Tahiti Nui afin d’être invités à défendre les couleurs du fenua et partager le mana polynésien sur la plage de Doheiny.

Ce fut la plus grosse délégation étrangère, avec pas moins de 28 médailles cette année, toutes catégories confondues… un trust de podium !


Le résultat n’est pas tant dans la victoire de l’individuel qui tire sa force du groupe mais dans l’esprit du partage et l’aventure du voyage. Et c‘est ce que nos watermen polynésiens véhiculent avec les trois clés : aptitude motivation et attitude !


Pacific Paddle Games : résultats par catégorie


PRO SUP Distance Homme

• 6eme Georges Cronsteadt

• 9eme Lorenzo Bennett

• Abandon : Niuhiti Buillard

PRO SUP Technical Homme Demi-finale

• 17eme Niuhiti Buillard

• 26eme Georges Cronsteadt

• Disqualifié : Lorenzo Bennett

PRO Combiné SUP Homme

•13eme Georges Cronsteadt

•19eme Lorenzo Bennett

• 40eme Niuhiti Buillard

PRO SUP Distance Femme

• 22eme Vaimiti Maoni

PRO SUP Technical Femme

• Demi-finale Vaimiti Maoni

PRO SUP Combiné Femme

• 23eme Vaimiti Maoni

PRO prone distance homme

• 2eme Bruno Tauhiro

• 3eme Damien troquenet

PRO Prone Distance Femme :

• 2eme Heilani Cronsteadt

• 4eme Hinatea Danielou

PRO Prone Technical Homme

• 2eme Bruno Tauhiro

• 4eme Damien Troquenet

PRO Prone Technical Femme

• 3eme Heilani Cronsteadt

• 5eme Hinatea Danielou

PRO Prone Combiné Homme

• 2eme Bruno Tahuiro

• 4eme Damien Troquenet

PRO SUP Junior Distance Homme

• 1er Keoni Sulpice

• 3eme Tiavairau Chang

PRO SUP Junior Technical Homme

• 2eme Keoni Sulpice

• 7eme Tiavairau Chang

PRO Combiné Junior

• 1er Keoni Sulpice

• 5eme Tiavairau Chang

OPEN SUP distance Homme

18 -29 ans

• 1er Tuhiti Tirao

• 2eme Henere Harrys

• 8eme Kainalu Lambert

• 10eme Heimanu Sichan

30-39 ans

• 2eme Atamu Conti

• 7eme Errol Maoni

• 16eme Maui Cojan

40-49 ans

• 1er Vincent Goyat

• 7eme Arii Brillant

50-59 ans

• 2eme Teiki Conti

OPEN SUP Technical Homme

18-29ans

• 1er Tuhiti Tirao

• 3eme Henere Harrys

• 6eme Kainalu Lambert

• 9eme Heimanu Sichan

30-39 ans

• 2eme Atamu Conti

• 6eme Errol Maoni

• 13eme Maui Cojan

40 -49ans

• 1er Vincent Goyat

• 5eme Arii Brillant

50-59 ans

• 2eme Teiki Conti

OPEN SUP Distance Femme

15-17 ans

• 1ere Haniarii Brillant

• 2eme Leeloo Desanti

30-39 ans

• 1ere Hina Yiou

+ 50 ans

• 6eme Maeva Hargrave

OPEN SUP Technical Femme

• 2eme Hina Yiou

• 4eme Haniarii Brillant

OPEN SUP Technical Junior Femme 15-17 ans

• 2eme Haniarii Brillant

OPEN SUP 14 Technical Femme

• 3eme Maeva Hargrave

• 5eme Mareva Lopez

OPEN SUP Technical junior

-11ans

• 5eme Manoa Goyat

12-14ans

• 4eme Heremoana Chapelier

OPEN SUP Junior Homme

12-14 ans

• 6eme Heremoana Chapelier

InstanTANE #04


TAHITI MAGAZINES

  • Facebook - White Circle
  • Blanc Icône Instagram

©2019 Agence SMILE. - www.agence-smile.com

Contact Info

Agence SMILE - Tahiti Magazines

BP 4099 - 98 713 Papeete  - Polynésie française

Par mail :     |     DIRECTION       |       STUDIO       |