top of page

Les cercles de femmes avec Jessica Deschamps

Texte : Valentine Livine - Photos : Doris D. Photographe


Elle choisit la date au feeling, se laissant guider par l’intuition autant que par l’énergie du moment. Puis elle lance l’invitation à la sororité, consciente qu’il y aura des “retrouv’âmes” (des retrouvailles d’âmes). Le jour J, Jessica Deschamps ouvre un espace sacré dans son incroyable jardin à Papara.




L’énergie est particulière aujourd’hui, elle vibre intensément dans le corps, on peut la sentir en soi, autour de soi, partout. Aujourd’hui est un jour spécial car le cercle se réunit. Des femmes arrivent, chargées de leurs effets personnels : paréo, coussin, fleurs, objets sacrés, objets à partager. Elles arrivent aussi chargées de leur histoire, de ce qu’elles vont déposer en toute confiance lors de ce cercle. Jessica Deschamps a préparé le lieu, tant vibratoirement, énergétiquement que matériellement. Elle accueille, dirige vers l’espace sacré qui recevra la dizaine de femmes présentes. Chacune prend le temps de s’installer, de choisir sa place. Puis, comme si une note de musique inaudible avait donné le ton, la qualité de la présence change, l’effervescence redescend pour laisser place à la connexion. Ça commence...




Sur un terrain magnifiquement arboré, à Papara, bordé par la rivière Taharu’u, on ne peut que lâcher prise et se relier à la Terre-mère.


LE TEMPS DE SYNTONISATION Le cercle démarre par un temps de « reliance », d’ancrage, de lâcher-prise.

Jessica Deschamps opte pour ce qui est fluide en elle aujourd’hui. Cela varie à chaque session : soit un body scan, soit la cocréation de l’espace du cercle (mandala végétal, décoration, etc.), soit une respiration, soit une méditation guidée... Le choix est vaste pour que la syntonisation opère, précise-t-elle. Ce temps est important car il relie toutes les femmes présentes, qui se mettent alors en phase les unes avec les autres. Il faut dire que le lieu aide à la détente et à la connexion. t Les femmes sont unies par l’énergie vibrante qui circule entre elles, par celle du lieu. Elles sont prêtes à partager des mots.



Quelque chose unit ces femmes au delà d’elles-mêmes, au delà de leur corps.


LE TEMPS DE PAROLE LIBRE Là encore, Jessica suit le flow du jour en proposant un temps de parole soit autour d’une thématique, soit en laissant chaque participante s’exprimer sur ce qui est vivant pour elle.

Et la magie du cercle opère : écoute bienveillante, empathie, soutien, confiance, respect. Comme en écho aux propos d’une femme, une autre va répondre, accueillir, résonner, conscientiser, explique Jessica Deschamps. Quelque chose unit ces femmes au delà d’elles-mêmes, au delà de leur corps. Les tupuna nous guident, la nature participe elle aussi au cercle. Les oiseaux viennent pépier à côté de nous, le vent se lève au moment des libérations, c’est magique..., dit-elle tandis qu’un papillon vole gracieusement entre nous.




Des cercles pour le plaisir

Jessica a longtemps pratiqué les cercles de femmes avant d’en organiser.

Ce qui l’a poussé : le besoin de sororité, d’honorer le sacré et retrouver la magie des cercles. Pendant un temps, peu de femmes en ont organisé et j’ai senti le manque. Je me suis lancée, je propose les cercles pour le plaisir, sur participation libre pour l’instant, à côté de mon activité principale.

Lorsqu’elle reçoit, elle se positionne en tant que gardienne et tisseuse de liens. Elle équilibre et rythme la rencontre, veillant au bien-être de toutes, à la sécurité de chacune dans l’espace sacré qu’elle ouvre pour l’occasion. Loin d’être spectatrice du cercle, Jessica le vit pleinement, dévoilant elle aussi sa vulnérabilité, mais avec la conscience de son rôle de gardienne.




LE TEMPS DE CRÉATION & DE CÉLÉBRATION Écriture, dessin, danse, chant, bain de rivière, rituels de beauté... autant de moments créatifs à inventer pour clore le cercle.

Les femmes s’honorent, honorent la joie, la vie, la beauté, l’amour. On referme en douceur et en dynamisme l’espace sacré qui a été ouvert ce jour. Car les cercles sont l’occasion de poser des intentions, de faire de la place au sacré dans nos vies, de donner autant qu’on reçoit. C’est beau, raconte Jessica. Et cette beauté est magnifiée lors du temps de création et de célébration. Les participantes repartent apaisées, rechargées, emplies d’amour, de confiance en soi, de joie de vivre. Les guérisons ont eu lieu, les connexions aussi, l’ensemencement de ce dont chacune avait besoin a opéré. Gratitude infinie.


Les chevaux sont de grands “empathes”. Ils se connectent directement à l’âme de la personne.


Les chevaux guérisseurs

L’activité principale de Jessica Deschamps est l’équicoaching, c’est-à-dire la thérapie par les chevaux. Bien qu’elle propose des séances “conventionnelles”, elle préfère suivre le mouvement qui est juste pour elle, laissant l’aspect spirituel prendre une part prépondérante. Je travaille avec les chevaux, principalement ceux de l’écurie Tenahe à Mataiea, car se sont de véritables “empathes” qui se connectent directement à l’âme de la personne. J’utilise leur don d’hypersensibilité. Quand on lui dit qu’elle est la femme qui murmure à l’oreille des chevaux, elle répond, amusée, que se sont les chevaux qui murmurent à son oreille ! Lors d’une séance, Jessica Deschamps fait confiance à l’animal et choisit celui qui a envie de travailler avec la personne, elle suit son intuition.

Mes clients sont autant des adultes que des adolescents. Je collabore avec les collèges de NDA et de Tipaerui, encadrant des groupes en décrochage scolaire ou avec des besoins spécifiques. Notre- Dame-des-Anges a ouvert la voie en 2020 et reconduit le contrat depuis, tant l’expérience est transformatrice.


Sur une classe de troisième en décrochage scolaire, les jeunes se sont révélés, ont repris confiance en eux, ont collaboré. 90 % de la classe a réussi son DNB, ce qui était loin d’être gagné avant le programme d’équicoaching, raconte Jessica. Une satisfaction énorme pour l’enseignante, l’équicoach et les élèves.




Jessica Deschamps fait confiance à l’animal et choisit celui qui a envie de travailler avec la personne, elle suit son intuition.



Jessica Deschamps est équicoach certifiée. Elle travaille avec l’humain et les chevaux.




Contact

87 738 835

Mail :manahau.coaching@gmail.com Facebook : Manahau Equi-coaching









Vous souhaitez en savoir plus ?

Dossier à retrouver dans votre magazine Tahiti Wellness #02 - mars 2022



Comments


bottom of page