top of page

Une sophrologue à l'hôpital

Aurore Nivet, sophrologue, effectue des vacations à l’hôpital du Taaone. Elle propose des soins en service de chirurgie, réanimation et au centre de traitement de la douleur.






UN PARTENARIAT INATTENDU Une place est à prendre lorsque la sophrologue travaillant au Centre hospitalier de Polynésie française (CHPF) part à la re- traite. La responsable du centre de traitement de la douleur de l’hôpital cherche une ou un autre professionnel pour compléter l’équipe de santé. Elle contacte Aurore Nivet, sophrologue, dont elle trouve le nom sur Internet. Cette dernière est surprise par la proposition qu’elle n’avait pas envisagée, mais accepte aussitôt, sans appréhension ni aucune hésitation. Nous sommes en janvier 2022, Aurore s’engage sur un contrat de 10 mois renouvelable. Elle effectue ce qu’on appelle des vacations, des plages horaires de 3 heures de travail auprès des patients, à raison de 6 fois par semaine.



Aurore Nivet intervient à l’hôpital du Taaone toute la semaine.



LA SOPHROLOGIE COMME SOLUTION AUTRE Aurore Nivet intervient au CTD, le centre de traitement de la douleur de l’hôpital, ainsi que dans les services de chirurgie et de réanimation. Au sein du CTD, elle fait partie d’une équipe de soignants aux méthodes alternatives et complémentaires. Elle évolue aux côtés de psychologue, psychomotricien, hypnothérapeute, praticien de la méthode TENS (neurostimulation électrique transcutanée). Le but du pro- gramme est d’aider à soulager les patients de douleurs chroniques et/ou invalidantes, par des thérapies autres qu’allopathiques. Les patients ont rendez-vous avec alternativement tous les praticiens, pouvant choisir de les revoir si chacune des parties estime qu’un progrès est notable ou que la séance est profitable. En ce qui concerne la chirurgie, Aurore intervient autant en préopératoire qu’à la suite d’une intervention. Là, l’équipe médicale l’oriente vers des patients qui, selon leur appréciation, auraient un grand bénéfice à consulter Aurore. Lorsqu’elle arrive, la liste est longue, mais elle doit sélectionner uniquement 4 malades car, en seulement 3 heures de présence, elle ne peut malheureusement pas rencontrer chacun et conduire une séance optimale de sophrologie. En service de réanimation, le fonctionnement est le même, mais avec des cas qui peuvent être plus “durs”.


APPORTER DES OUTILS SIMPLES ET CONCRETS Aurore Nivet propose aux patients des outils simples et concrets qu’ils peuvent s’approprier facilement et utiliser par la suite. Un de ses champs d’action est la gestion du changement : le retour à la maison, les transferts dans d’autres services ou établissements, l’opération...


Il y a beaucoup à faire car tout peut occasionner du stress dans un milieu si différent du cadre sécurisant de la maison. La sophrologue active des qualités et ressources que chaque patient a déjà en lui, les valorise et redonne confiance. Au travers de “futurisations” positives, elle permet de libérer les tensions émotionnelles, la peur, la charge énergétique emmagasinée dans le corps. Elle part du présent, de maintenant, pour aller vers le futur, le mieux. L’historique du patient n’est donc pas nécessaire pour Aurore, seulement sa situation et son état actuels, qu’elle prend en compte dans l’étape de sophronisation (voir encadré p 52).


Aurore Nivet consulte au CHPF, mais également dans son cabinet du centre AMA, à Papeete.


LA RICHESSE ET LE COURAGE DES PATIENTS Les interventions à l’hôpital sont enrichissantes pour Aurore Nivet. Le rire est très présent, pour dédramatiser, prendre de la distance, mais aussi pour rester en vie et dans une énergie positive. La sophrologue est chaque jour impressionnée par ses patients dont le courage et la force imposent le respect. Elle aime particulièrement les séances familiales où elle peut soulager les accompagnants des personnes hospitalisées. Car ils sont souvent les grands oubliés dans la prise en charge des malades, alors qu’ils accomplissent chaque jour un travail incroyable, endossant une masse de stress considérable. Aurore leur offre des outils cohérents avec leur quotidien pour apprendre à penser à eux, juste 5 minutes ! Elle constate qu’ils s’oublient dans les soins qu’ils procurent à leur proche, certains oubliant même comment respirer en profondeur tant l’inquiétude leur serre le cœur. Les patients dont Aurore a la charge ont des profils très variés, mais avec un point commun : la douleur. Elle leur apprend à s’en défaire, à la réduire, à la mettre en sourdine. Elle se sent infiniment reconnaissante et fière lorsque des malades perclus de douleurs s’endorment lors de ses séances, arrivant enfin à s’extraire de l’étau de souffrance dans lequel ils vivent.


-----------------------------

Qu’est-ce que la sophronisation ?

Il s’agit du processus de relâchement physique et psychique utilisé dans la plupart des techniques en sophrologie. Cela amène le patient aux portes du sommeil et de l’inconscient, conduisant en douceur à la modification des niveaux et états de conscience, dans le but de soigner et/ou renforcer les structures de la conscience. La sophronisation est suivie d’une phase de désophronisation, principe commun à la méditation ou l’hypnose. Le patient peut avoir l’impression de s’être endormi, mais il a vécu pleinement la séance au travers de son corps, de son inconscient, de son énergie.

-----------------------------


Un travail intense dont chaque séance est unique, même auprès d’un patient déjà rencontré.

S’AUTORISER À ÊTRE SOI Aurore Nivet s’autorise à être elle- même, et sa sincérité, son authenticité crée rapidement un lien de confiance. Aussi, elle choisit de s’autoriser le contact physique avec les patients, particulièrement ceux en grande détresse émotionnelle ou malentendants. La sophrologue est née et a vécu toute sa vie à Tahiti. Cette connaissance profonde de la vie polynésienne se retrouve dans ses séances, son vocabulaire, les images dans lesquelles elle invite les malades à se projeter. Elle comprend aussi le langage corporel propre aux Polynésiens, un plus lorsque certains n’ont plus l’usage de la parole. Aurore Nivet éprouve une grande joie à contribuer à l’amélioration de la vie des personnes lors de leur passage au CHPF. Chaque bloc de 3 heures passé à l’hôpital est inédit et intense. Durant ses vacations, Aurore est un membre du personnel soignant à part entière. Personnel soignant dont elle admire l’investissement, comprend la frustration de ne pouvoir faire plus, reconnaît l’épuisement à force de courir non-stop et de se dévouer totalement aux patients.


Aurore Nivet, qui n’avait pas envisagé cette collaboration, s’épanouit en accompagnant les malades du CHPF. Elle continuera aussi longtemps que la légèreté et le bonheur d’y contribuer seront présents et prédominants.







Vous souhaitez en savoir plus ?

Dossier à retrouver dans votre magazine Tahiti Wellness #03 - juin 2022

Comments


bottom of page